• PDF

MASTER Gestion des territoires et développement local

Présentation

Présentation

Le Master Gestion des territoires et développement local comporte 4 parcours :

Parcours Politiques territoriales de développement durable (POLITER), en Enseignement à Distance (EAD)

Parcours Gestion des patrimoines naturel, culturel et immatériel et tourisme durable (PANACUI), en EAD. Pour l’année universitaire 2017-2018, ce parcours n’ouvrira qu’en Master 1.

Parcours Transition énergétique et développement (TRED), en EAD, en coopération avec l’université de Yaoundé 1 (codiplomation envisagée). Ce parcours s’adresse en particulier aux personnes intéressées par les questions d’environnement et de développement en Afrique.

Parcours Management des Territoires en Transition Écologique (MATTERRE), en présentiel. Ce parcours, du fait qu’il n’est pas proposé en EAD. Il est adossé au Master Ville et Environnements Urbains, dispensé en présentiel par le département de géographie de l’université du Maine.

Ce Master Gestion des Territoires et Développement Local est une refonte enrichie du Master Politiques Territoriales de Développement Durable

Objectifs

Parcours POLITER :

Former des acteurs capables de concevoir, d’accompagner, de mettre en œuvre ou d’évaluer les stratégies territoriales de développement durable et de transition énergétique.

Débouchés : chargés de mission ou d’étude dans la fonction publique territoriale, les bureaux d’étude et agences, les associations professionnelles, les services déconcentrés de l’État ; doctorat.

Parcours PANACUI

Former des professionnels de la gestion durable de sites patrimoniaux hybrides nature/culture/immatériel capables de mettre en œuvre des projets de développement touristique durable.

La formation pour ce parcours vise à décloisonner les domaines traditionnels de compétences des professionnels de la protection et de la gestion du patrimoine en offrant des compétences pluri voire trans-disciplinaires géographie/histoire/biologie tout en les couplant avec des compétences en matière de gestion des publics, d’interprétation des patrimoines et de valorisation économique. Le master s’adresse à des étudiants en formation initiale comme à des professionnels déjà en poste et ayant besoin d’une reprise d’études.

Débouchés : gestionnaires d’espaces protégés ou de sites culturels, chargés d’étude en développement touristique du patrimoine, chargés de projet dans les administrations territoriales ou dans les institutions internationales, médiateurs du patrimoine, professionnels du monde associatif...

Parcours TRED

Former des cadres territoriaux et nationaux/internationaux capables de produire des visions intégrées articulant transition énergétique et développement socio-économique, en vue de faire émerger de nouvelles trajectoires de développement en Afrique subsaharienne, pour que les territoires de ce continent affrontent mieux les questions de gestion des ressources naturelles, d’urbanisation et de pauvreté, dans le contexte actuel où le recours aux énergies fossiles et l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre, responsables du changement climatique, soulignent la nécessité des modèles de développement sobre en carbone.

Débouchés : cadres des services publics et privés (fonction publique, coopération décentralisée, ONG, bureaux d’études, éducateurs et formateurs) ; professionnels travaillant pour des organisations internationales (PNUE, PNUD, FAO) et des structures de coopération multilatérale ou bilatérale ; agents des collectivités territoriales africaines ; doctorat.

Savoir-faire et compétences

Orchestrer la transition énergétique dans les territoires, intégrer les enjeux de la transition énergétique et du développement durable dans les politiques de gestion des espaces et des ressources naturelles, concevoir et évaluer des projets de gestion durable des patrimoines.

  • Analyser les enjeux de la durabilité et de la transition socio-écologique de manière multiscalaire et comparative.
  • Analyser les politiques territoriales, les jeux d’acteurs et les intérêts et positions de différentes parties prenantes.
  • Concevoir, mettre en œuvre et évaluer les stratégies territoriales de transition énergétique ou socio-écologique.
  • Concevoir, mettre en œuvre et évaluer les politiques et les pratiques de gestion des patrimoines et des ressources naturelles.
  • Concevoir, mettre en œuvre et évaluer des projets de tourisme durable dans les sites patrimoniaux.
  • Réaliser des cartes thématiques.
  • Conduire des enquêtes qualitatives (entretiens, questionnaires, observation participante).
  • Organiser et rédiger un rapport/mémoire de recherche ou d'étude.
  • Analyser les données socio-économiques et environnementales et esquisser des scénarios (diagnostic et prospective des territoires).
  • Évaluer les actions mises en œuvre et proposer des mesures correctives et des axes d'amélioration.

Compétences transversales

  • Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française.
  • Développer une argumentation avec esprit critique.
  • S’exprimer à l’oral et à l’écrit dans une langue étrangère (anglais) en utilisant un vocabulaire générique et technique.
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe.
  • Utiliser les méthodes de recueil de données et de traitement de données qualitatives et quantitatives avec un esprit critique.

Compétences professionnelles 

  • S’adapter à son environnement de travail.
  • Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives.
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet.

Informations supplémentaires

Les 4 parcours s’appuient étroitement sur les recherches scientifiques du laboratoire ESO-Le Mans, spécialisé depuis le début des années 2000 dans l'analyse des politiques territoriales de développement durable et de transition socio-écologique. ESO Le Mans fait partie du réseau de recherche de l’UMR CNRS 6590 ESO (5 sites universitaires dans l’Ouest de la France : Le Mans, Angers, Caen, Nantes et Rennes).

Le parcours POLITER offre une approche systémique des enjeux de la durabilité et de la transition énergétique territoriale, en montrant la complémentarité des différents angles d'analyse (enseignements modulaires au choix, portant sur les villes durables, l’aménagement durable, l’agriculture durable, le tourisme durable et l’écotourisme).

Le Parcours PANACUI entend répondre à une demande croissante des gestionnaires et des développeurs de sites patrimoniaux archéologiques et naturels en matière de gestion durable et de valorisation économique de patrimoines mixtes culturels/naturels. Il s’agit ainsi d’accompagner la mutation d’un métier de gestionnaire de patrimoine devenu largement interdisciplinaire pour des professionnels sont le seul bagage de biologiste ou d’historien ne suffit plus. Les enseignements s’appuient plus spécifiquement sur les recherches menées sur l’articulation entre développement durable du tourisme et études patrimoniales au sein des laboratoires ESO Le Mans, CREAAH (Centre de recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire, UMR 6566 du CNRS), MMS (Mer, Molécules, Santé, Equipe d’accueil n° 2160) et 3L.AM (Langues, Littératures, Linguistiques des Universités du Maine et d’Angers, Equipe d’accueil n° 4335).

Le parcours TRED offre une spécialisation sur la transition énergétique pour un développement durable dans des territoires en Afrique subsaharienne. Il est conçu en partenariat (double diplôme) avec l’Université de Yaoundé 1, impliquant des enseignants-chercheurs camerounais qui investissent cette problématique. Ce parcours est articulé avec le projet scientifique de l’UMR ESO (recherches de l’équipe ESO-Le Mans sur plusieurs terrains africains, sur les politiques d’atténuation du changement climatique, sur les pratiques de gestion durable des ressources naturelles, sur l’émergence des politiques énergétiques, tant dans les zones rurales qu’en milieu urbain, etc.).

Programme

Contenu de la formation

Les 4 parcours s’appuient étroitement sur les recherches scientifiques du laboratoire ESO-Le Mans, spécialisé depuis le début des années 2000 dans l'analyse des politiques territoriales de développement durable et de transition socio-écologique. ESO Le Mans fait partie du réseau de recherche de l’UMR CNRS 6590 ESO (5 sites universitaires dans l’Ouest de la France : Le Mans, Angers, Caen, Nantes et Rennes).

Le parcours POLITER offre une approche systémique des enjeux de la durabilité et de la transition énergétique territoriale, en montrant la complémentarité des différents angles d'analyse (enseignements modulaires au choix, portant sur les villes durables, l’aménagement durable, l’agriculture durable, le tourisme durable et l’écotourisme).

Le Parcours PANACUI entend répondre à une demande croissante des gestionnaires et des développeurs de sites patrimoniaux archéologiques et naturels en matière de gestion durable et de valorisation économique de patrimoines mixtes culturels/naturels. Il s’agit ainsi d’accompagner la mutation d’un métier de gestionnaire de patrimoine devenu largement interdisciplinaire pour des professionnels sont le seul bagage de biologiste ou d’historien ne suffit plus. Les enseignements s’appuient plus spécifiquement sur les recherches menées sur l’articulation entre développement durable du tourisme et études patrimoniales au sein des laboratoires ESO Le Mans, CREAAH (Centre de recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire, UMR 6566 du CNRS), MMS (Mer, Molécules, Santé, Equipe d’accueil n° 2160) et 3L.AM (Langues, Littératures, Linguistiques des Universités du Maine et d’Angers, Equipe d’accueil n° 4335).

Le parcours TRED offre une spécialisation sur la transition énergétique pour un développement durable dans des territoires en Afrique subsaharienne. Il est conçu en partenariat (double diplôme) avec l’Université de Yaoundé 1, impliquant des enseignants-chercheurs camerounais qui investissent cette problématique. Ce parcours est articulé avec le projet scientifique de l’UMR ESO (recherches de l’équipe ESO-Le Mans sur plusieurs terrains africains, sur les politiques d’atténuation du changement climatique, sur les pratiques de gestion durable des ressources naturelles, sur l’émergence des politiques énergétiques, tant dans les zones rurales qu’en milieu urbain, etc.).

Admission

Condition d'accès

Pour être inscrit dans les formations conduisant au diplôme de master, vous devez justifier :

  • soit d'un diplôme national conférant le grade de licence dans un domaine compatible avec celui du diplôme national de master
  • soit d'une validation d’études, d’acquis ou d’expériences professionnelles

Le dépôt de candidatures se fera en ligne sur l’application de candidatures de l’université.

Si vous êtes en reprise d’études, nous vous invitons à consulter au préalable la page dédiée.

Si vous êtes étudiant étranger, nous vous invitons à consulter au préalable la page dédiée.

Et après

Poursuite d'études

L’objectif principal pour les 4 parcours est l’insertion professionnelle immédiate dans les métiers de la durabilité et de la transition énergétique des territoires (aménagement, urbanisme, tourisme, gestion des ressources naturelles, développement).

Les publics en reprise d’étude dans le cadre d’une évolution professionnelle (formation continue) font l’objet d’une attention particulière car ils constituent une part importante des effectifs.

L’initiation à la recherche scientifique, qu’elle soit fondamentale ou appliquée/opérationnelle, et la réalisation d’un travail personnel sur une problématique de recherche librement choisie, restent néanmoins présentes dans chaque parcours, à travers le mémoire de recherche.

À l’issue du Master 2 pour chaque parcours, la préparation d’un doctorat est possible, en articulation avec le laboratoire ESO Le Mans.

Contact(s)

Composante

Lieu(x) de la formation

  • Le Mans

Responsable(s)

Secrétariat des Masters SHS

Email : master-shs @ univ-lemans.fr

Contact(s) administratif(s)

Secrétariat des Masters SHS

Email : master-shs @ univ-lemans.fr