Besoin d'une information ?

RECHERCHER LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université

Projets internationaux de formation

La politique internationale

Projets internationaux de formation

  

Erasmus +

Présentation du programme cadre

Le programme Cadre européen pour l’éducation, la formation, la jeunesse et le sport 2021-2027 soutient les activités et les actions de plusieurs secteurs, notamment celui de l’enseignement supérieur.

Ouvert à tous, ce programme permet aux institutions de collaborer au travers de partenariats innovants et d’excellence, tout en favorisant la mobilité à des fins de formation, d’enseignement, d’études ou de stage, que ce soit de façon virtuelle, hybride ou physique. Il vise à donner aux étudiants, stagiaires, élèves, apprentis, enseignants, formateurs, personnels, demandeurs d’emploi, jeunes, etc. la possibilité de séjourner à l’étranger pour renforcer leurs connaissances, leurs compétences et leur employabilité à l’aune d’une mondialisation toujours plus grandissante.

 

Pour cette nouvelle programmation 2021-2027, son budget a été augmenté de 80% pour et est désormais doté d’une enveloppe de 26,2 milliards d’euros.

Cette augmentation s’explique par la volonté de l’Union Européenne de soutenir le développement d’un espace d’éducation européen et une ouverture sur l’international encore plus importante des établissements de l’enseignement supérieur. Le programme met fortement l’accent sur l’inclusion sociale, les transitions écologique et numérique et la promotion de la participation des jeunes à la vie démocratique.

 

Des appels à projets sont publiés annuellement, pour les consulter et en savoir plus : info.erasmusplus.fr

La charte Erasmus+

Dans le cadre de la gestion des projets subventionnés par le programme Erasmus+, Le Mans Université s’engage et respecte les principes de la Charte Erasmus+ qu’elle a obtenue en 2021 et de la stratégie Erasmus qu’elle met en œuvre. 

 

Que ce soit dans le cadre de projets de mobilité ou de partenariats, Le Mans Université mène sa stratégie d’internationalisation dans le respect et la valorisation de quatre grandes priorités transversales : la diversité et l’inclusion, la transition écologique, la transformation numérique et la participation à la vie démocratique. Lors des processus de sélection, Le Mans Université applique les principes de non-discrimination, d’égalité des chances et d’accessibilité du programme aux personnes en situation de handicap.

Plus d’informations sur le site officiel Erasmus +  

L’engagement de l'Université

La stratégie Erasmus+ et l’obtention de la Charte pour l’enseignement supérieur 21-27

L’Université accueille chaque année près de 1 500 étudiants internationaux d’une centaine de nationalités différentes, représentant près de 16% de son effectif global. L’activité internationale de Le Mans Université est un paramètre important de son attractivité et de son rayonnement, et est l’un des fondements de sa stratégie institutionnelle.

Les objectifs sont multiples : construire un écosystème propice à l’innovation, au transfert de technologies et au développement d'activités de partenariat et constituer une interface privilégiée entre l'Université et le monde socio-économique et institutionnel.

Ainsi, le programme Erasmus et les actions qu’il permet de mettre en œuvre constituent un soutien indispensable à la réalisation de cette stratégie à long terme. Pour cela, l’établissement réitère son engagement à mettre en œuvre les meilleures conditions possibles pour atteindre les objectifs fixés, selon les principes de la charte Erasmus+.

Le réseau des développeurs

Le pôle ingénierie de projets internationaux de formation du service Relations Internationales fait partie du réseau des développeurs Erasmus+ de la région Pays-de-la-Loire. Il peut vous conseiller et vous accompagner dans le montage et la gestion d’un projet de formation Erasmus+.

Prenez contact à l’adresse: projetri @ univ-lemans.fr

Projets de mobilités

Dispositif de mobilité internationale : KA 131

KA 131 - Mobilité internationale financée par les fonds de la politique intérieure, vers les 27 pays membres de l’UE et 6 pays associés  (liste des destinations éligibles)

Ces financements permettent de soutenir la mobilité sortante des personnels enseignants mais aussi techniciens et administratifs, titulaires ou contractuels, ainsi que la mobilité des étudiants, pour des stages ou des études vers les établissements/organismes des pays cités.

 

Le dispositif "BIP"
Programme intensif hybride : aussi appelé « BIP » (Blended Intensive Programme)

Ce nouveau type de financement permet à l’Université du Mans d’organiser des programmes courts mono ou pluri-disciplinaires, à des fins d’apprentissage, d’enseignement et de formation pour les étudiants et personnel entre un minimum de 3 établissements d’enseignements supérieurs européens.
Ainsi, des groupes d’étudiants ou de membres du personnel, de 3 établissements différents, peuvent entreprendre un séjour de mobilité physique de courte durée à l’international (entre 5 et 30 jours), combiné avec une composante virtuelle obligatoire facilitant l’apprentissage collaboratif en ligne fondé sur l’échange et le travail en équipe.
Les apprenants devront se réunir en ligne pour œuvrer collectivement et simultanément à l’accomplissement d'activités spécifiques qui seront intégrées dans ce programme intensif.
Un minimum de 3 crédits ECTS doit ainsi être délivré aux étudiants.

Dispositif de mobilité internationale : KA 171

KA 171- (ex- MIC) Mobilité internationale financée par les fonds de la politique extérieure, vers l’international (hors pays cités précédemment)

Ces financements permettent de soutenir la mobilité entrante et sortante, des enseignants, personnels BIATSS et étudiants des pays partenaires et des établissements d’enseignement supérieur pour lesquels l’Université du Mans a demandé des fonds en soutien à sa stratégie d’internationalisation. Les demandes (enseignement, formation, études et stages) sont recensées chaque année en interne par le Pôle ingénierie du service des Relations internationales qui dépose la candidature.

(Accès restreint, plus d’informations)

 

Projets en cours :

  • Projet 2020-2023 regroupant 8 établissements partenaires en Tunisie, en Ukraine et au Maroc (Réf. 2020-1-FR01-KA107-077753) pour un total de 166 mobilités financées pour 3 années académiques
  • Projet 2022-2025 regroupant 7 établissements partenaires en Arménie, au Cameroun et à Madagascar (Réf. 2022-1-FR01-KA171-HED-000078415) pour un total de 105 mobilités financées pour 3 années académiques

Projets de coopération européens et internationaux pour la formation

Projets de coopération Erasmus+ (Action clé 2)

Action clé 2 Erasmus+

L’action clé 2 du programme Erasmus+ est entièrement tournée vers le financement de projets de partenariat œuvrant pour la coopération internationale et l’échange de bonnes pratiques. Il existe une variété d’actions proposées, allant du simple partenariat de coopération, en passant par l’innovation ou encore des partenariats d’excellence.

 

Les alliances pour l’innovation (ex-alliances de la connaissance) visent à renforcer la capacité d’innovation de l’Europe en stimulant l’innovation par la coopération et le flux de connaissances entre l’enseignement supérieur, l’enseignement et la formation professionnels (initiaux et continus), et l’environnement socio-économique général, y compris la recherche.

Elles visent également à stimuler l’apport de nouvelles compétences et à remédier à l’inadéquation entre l’offre et la demande de compétences en concevant et en créant de nouveaux programmes pour l’enseignement supérieur et l’enseignement et la formation professionnels (EFP), en contribuant au développement de l’esprit d’initiative et de l’esprit d’entreprise dans l’UE.

 

Qui peut candidater ? 

Les alliances pour l’innovation sont des projets de coopération ambitieux et sélectifs, un consortium européen incluant minimum 8 organisations de 4 pays programme est requis, dont au moins 3 acteurs du marché du travail et 3 prestataires d’enseignement et de formation (1 établissement de l’enseignement supérieur et 1 établissement de la formation professionnelle). Le projet se déroule sur 24 ou 36 mois et est financé à hauteur de 1 million d’euros ou 1,5 million selon la durée.

 

Présentation du projet ASKnow

Depuis 2020, Le Mans Université porte le projet d’alliance ASKnow (fiche projet), coordonné localement par Manuel Melon, enseignant-chercheur du département d'acoustique. 

Ce projet a pour objectifs de développer des contenus académiques innovants, intuitifs et libres d’accès, couvrant toutes les sous-disciplines de l'acoustique, dans le cadre d'une alliance entre 4 établissements d'enseignement supérieur européens et 4 entreprises, dont certaines spécialisées en acoustique. Dans ce projet, les partenaires de Le Mans Université sont : 

Ces 5 cours élaborés dans le cadre de l’alliance auront pour but de se distinguer des livres et des contenus en ligne déjà publiés. Ils proposeront une expérience plus poussée et plus efficace que les MOOCs actuels, qui ne permettent pas de contenu interactif. L'idée est également d'améliorer les compétences en matière d'acoustique en fonction des besoins spécifiques du marché du travail dans le cadre de la formation tout au long de la vie. L'amélioration des compétences acoustiques des (futurs) entrepreneurs leur permettra de devenir des experts de premier plan, tant au niveau local que sur les marchés internationaux. Ce projet cible donc à la fois les étudiants, les enseignants, les professionnels et les ingénieurs en entreprises.

Découvrez le projet plus en détails

 

Actualités du projet

Projet ASKnowLes 8 et 9 juin 2022, le consortium du projet s’est réuni chez le partenaire croate, à Zagreb, afin de faire un point d’étape sur les avancées du projet et échanger sur de nouvelles idées et pratiques. Cette première rencontre physique depuis le début de la pandémie a également permis de finaliser de façon dynamique et concertée les ressources pour les 5 cours en ligne qui sont à développer. L’année 2023, dernière année du projet, sera consacrée à la mise en œuvre et finalisation des cours et à leur évaluation par des experts extérieurs au consortium (collègues de Valence et de Chalmers notamment). 

Une fois les cours relus et disponibles en version bêta, une phase de tests auprès d’un échantillon d’étudiants, d’ingénieurs et d’enseignants sera réalisée. Leur avis recueilli via des questionnaires sera utilisé pour améliorer le produit final.  Enfin, des actions de dissémination seront entreprises afin de promouvoir les cours auprès des futurs utilisateurs, tant pour la formation initiale que continue.

 

Le partenariat de coopération « simplifié » (Small-scale Partnership)

Les partenariats simplifiéssont conçus pour élargir et faciliter l’accès au programme Erasmus+. Ils permettent de découvrir la coopération européenne « à petite échelle », dans une perspective de soutien à l’inclusion, la citoyenneté et d’apporter la dimension européenne au niveau local. Ils s’adressent notamment aux organismes peu expérimentés à porter un projet Erasmus+ de coopération de manière flexible. Ils doivent permettre de renforcer la capacité des candidats à travailler de manière transnationale, d’améliorer la qualité du travail et des pratiques, de rendre possibles transformation et changement (au niveau individuel, organisationnel ou sectoriel).

Qui peut candidater ? 

Les partenariats à petite échelle requièrent la participation d’au moins 2 établissements (secteur scolaire, enseignement et formation professionnels, formation des adultes) issus de 2 pays membres du programme ou associés (27 pays de l’UE + Islande, Liechtenstein, Norvège, République Macédoine du Nord, Turquie et Serbie). Ces projets sont trans-sectoriels et les établissements de l'enseignement supérieur peuvent aussi contribuer aux activités menées.

 

Présentation du projet “STEP - A step forward in teaching languages in the digital era”

Coordonné par l’École Officielle de Langues EIO RIO de Barbastro en Espagne, le projet STEP est porté localement par Mohammed Oubella, référent du dispositif PIX et enseignant en informatique à l’Université du Mans. L’école de langues John Daly Atlantic Language de Galway située en Irlande est également partenaire du projet.

Le projet vise à faire une avancée vers les centres d'apprentissage du futur, en analysant différentes modalités d'enseignement : l'apprentissage mixte, l'enseignement en ligne, les classes hybrides ou la classe simultanée, dans un contexte multilingue, collaboratif et écologiquement durable, favorisant ainsi l'égalité des chances dans les zones rurales grâce à la numérisation de l'éducation en impliquant les étudiants, les enseignants, et le personnel dans tout le processus.

En lien avec les partenaires du projet espagnols et irlandais, des outils seront mis en place pour permettre de nouveaux apprentissages dans un contexte multiculturel :

  • Création d'un kit de communication de base dans les langues des pays partenaires
  • Formation des enseignants aux outils numériques appliqués à l'enseignement des langues pour augmenter les compétences numériques de base des étudiants et favoriser leur autonomie d'apprentissage au moyen de tutoriels vidéo et de formations spécifiques aux plateformes en ligne utilisées
  • Présentation et formation sur PIX
  • Création de lignes directrices de travail collaboratif pour les projets de formation futurs
  • Mise en place de mini-projets collaboratifs entre étudiants des différents pays avec un accent sur la réduction de l'utilisation du papier

Actualités du projet

Lancement projet STEP

 

Avant l’été, Mohammed Oubella s’est rendu à Barbastro pour le lancement du projet et donner les premiers cours PIX aux collègues qui ont montré un vif intérêt pour le dispositif. 

Dans le contexte des Erasmus Days, deux tables rondes et échanges avec les partenaires espagnols et irlandais sur la dissémination du projet STEP ont été organisées. Une inscription des étudiants des écoles de langue de Galway et Barbastro au cours de PIX de l’Université du Mans a également été lancée depuis la mi-octobre.

Le projet STEP a également permis de sponsoriser un concours PIX, lancé par l'association ALL Digital à l'échelle européenne, ainsi que des prix qui seront prochainement remis aux lauréats du concours.

 

 

Prochaines étapes

Au printemps 2023, les partenaires se réuniront à l'Université du Mans à l'occasion d'une réunion transnationale qui permettra de faire visiter les infrastructures de l'université et d'échanger sur les activités du projet.

Télécharger la fiche du projet

 

 

Action Erasmus Mundus

Cette action vise à promouvoir l'excellence et l’internationalisation des établissements d'enseignement supérieur, via des programmes d'études de niveau Master, délivrés et reconnus conjointement par des établissements d'enseignement supérieur établis en Europe et ouverts aux institutions d'autres pays du monde. Elle vise à renforcer la coopération internationale entre partenaires, améliorer les compétences et l’employabilité des étudiants, et accroître les synergies entre l’enseignement supérieur, la recherche et l’innovation. Elle contribue activement à la construction de l’Espace européen de l’Enseignement supérieur.

Cette action est divisée en 2 volets : Masters conjoints Erasmus Mundus et actions préparatoires Erasmus Mundus.

 

Présentation du projet Healthy AGErasmus

Ce projet bénéficie d’un financement forfaitaire d’une durée de 15 mois pour des actions préparatoires Erasmus Mundus (coordination commune sur tous les aspects qui régiront le futur Master conjoint).Ce financement permet d’encourager le développement de nouveaux programmes de master internationaux, innovants et de haut niveau impliquant des pays programme, institutions et/ou des disciplines actuellement sous représentés dans le catalogue des masters Erasmus Mundus.

Le projet « Healthy AGErasmus » est développé par un consortium de cinq universités européennes différentes (Espagne, Danemark, France, Pologne et Portugal) autour de la problématique du vieillissement actif de la population européenne. Il prévoit la co-construction d’un Master conjoint européen, avec des cours et des séminaires dispensés à la fois par des universitaires du plus haut niveau scientifique et par des praticiens de la science de l'exercice dans les populations âgées, de la gériatrie et de la gérontologie. L’un des objectifs sera donc de former des diplômés capables de répondre à la demande croissante et qui deviendront des professionnels hautement qualifiés pour promouvoir et développer des interventions dans le domaine du vieillissement actif. Ce projet est coordonné à l’université du Mans par Bruno Beaune, enseignant-chercheur du département STAPS.

 

Actualités du projet

  • Le 20 juin 2022, les collègues de l’université de Castilla-La-Mancha (UCLM), coordinateur du projet sont venus présenter les éléments nécessaires à l’élaboration conjointe de la structure du futur Master aux collègues du département de STAPS. Cet entretien bilatéral s’est également déroulé avec chaque partenaire du consortium, afin de pouvoir échanger individuellement et souligner les complémentarités existantes.
  • Présentation du projet dans le cadre d'une table ronde régionale avec l’université d’Angers lors des Erasmus Days, en octobre 2022

Prochaines étapes

Le consortium continue le travail sur l’élaboration du futur programme de master conjoint, ses aspects administratifs, dans l’optique de déposer une candidature de Master conjoint Erasmus Mundus en février 2023.

Télécharger la fiche du projet

Projets de coopération internationaux (autres financements)

Présentation de l’appel à projet PREFALC

Chaque année le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI), le ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et la Fondation Maison des sciences de l’homme (FMSH) lancent l’appel à projets du Programme Régional France Amérique Latine Caraïbes (PREFALC).

Ce programme a pour objectif de soutenir des établissements d’enseignement supérieur français souhaitant développer des partenariats avec des établissements universitaires latino-américains/caribéens par la mise en place de missions d’enseignants-chercheurs sur une durée de 2 ans environ. 

Ces missions ont vocation à favoriser les échanges et la formation de niveau master dans divers domaines (plus d’informations sur la page officielle).

 

Présentation d’un projet PREFALC à Le Mans Université 

“Agriculture et gestion des ressources naturelles sur la côte de la Colombie et en Amazonie brésilienne” coordonné par François Laurent, enseignant-chercheur du département de géographie.

(Découvrez le projet, accès restreint, plus d'informations)

Grâce à l’appel à projets PREFALC, François Laurent coordonne des missions d’enseignants-chercheurs entre la France, la Colombie et le Brésil dans le cadre des cours du Master Gestion des Territoires et Développement Local (GTDL) et des formations de Master offrant les mêmes thématiques dans ces deux autres établissements d’enseignement supérieur latino-américains.

PREFALC est un projet tremplin pour favoriser et développer la coopération entre ces établissements universitaires, laissant présager un travail collaboratif facilité sur de futurs projets de formation plus ambitieux (Capacity Building- projet de renforcement des capacités du programme Erasmus+) ou vers des projets de recherche (appels à projets ECOS).

 

Actualités du projet

En mars 2022, le déplacement des enseignants de l’Université du Mans chez le partenaire colombien a permis la collaboration autour de la thématique de la gestion intégrale des ressources naturelles.

(Découvrez le projet, accès restreint, plus d'informations)

Il a également permis aux professeurs colombiens et brésiliens de venir à l’Université du Mans au mois de juin dernier afin de rencontrer les collègues et découvrir le territoire et son patrimoine. Deux étudiantes du Master EAD vont effectuer une mobilité chez le partenaire colombien au prochain semestre.

(Découvrez le projet, accès restreint, plus d'informations)

A terme, l’équipe coordinatrice souhaite renforcer cette coopération en envoyant des étudiants en mobilité internationale et en travaillant conjointement à la mise en place de co-tutelles de thèses et, éventuellement, élargir cette coopération à d’autres pays de la région.

 

 

 

Bilan de projets de coopération réalisés

Retour sur le Projet UMSAMABOT  – Afrique du Sud/ Botswana/ Madagascar

Financé dans le cadre de la 2e édition des projets d'Appui au Développement de l'Enseignement Supérieur Français en Afrique (ADESFA II) du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères (MEAE) , ce projet fut co-construit pour le domaine des nanosciences par l’Université du Mans, l’INSTN (Institut National des Sciences et Techniques Nucléaires) de Madagascar, l’University of Bostwana (à Gaborone) et l’UNISA - University of South Africa (Pretoria – Afrique du Sud).

Il a notamment permis :

  • Le financement et la réalisation de 12 missions pour un total de 800 jours, dont 5 sortantes d’enseignants-chercheurs et d’un technicien de Le Mans Université vers chacun des 3 établissements partenaires, à des fins de formation de formateurs et d’enseignement. Les 7 autres missions ont financé le déplacement à l’Université du Mans d’un post-doctorant, d’une doctorante et de 4 enseignants-chercheurs en provenance de ces 3 pays africains.
  • Environ 40 séances d’enseignement pour une vingtaine d’étudiants de l’INSTN de Madagascar dans le cadre du Master en nanosciences.
  • Le financement de tablettes graphiques pour réaliser certains enseignements à distance en raison de la pandémie, ainsi que de matériel de microscopie électronique et de verrerie pour équiper les laboratoires des 3 partenaires, à hauteur de 12000€ .

Ce projet a également bénéficié du soutien financier de la chaire de l’Unesco en Nanosciences basée en Afrique du Sud, de l’ambassade de France à Madagascar et du programme Erasmus+ pour Madagascar.

A la demande de FEI, qui coordonne ces projets, UMSAMABOT a fait l’objet d’un audit par le cabinet Eurogroup Consulting. Les résultats du projet (plus d’informations ici) ont permis d’alimenter un futur rapport externe qui fera le bilan de cette action et recommandera une 3e édition de l'initiative ADESFA.

Bilan des projets menés : programmation Erasmus+ 2014-2020

Les projets de coopération Erasmus+ réalisés

Le Mans Université a été partenaire de 4 projets européens de coopération, dits « partenariats stratégiques ». La particularité de cette action Erasmus+ réside dans la possibilité de créer des consortia qui peuvent réunir à la fois le secteur de l’enseignement supérieur, mais aussi celui du scolaire, de l’enseignement et de la formation professionnels et de l’éducation des adultes, dans le but d’échanger des bonnes pratiques et de diffuser des résultats dans le contexte d’une problématique européenne. Dans le cadre de la nouvelle programmation (21-27), ils sont désormais intitulés "partenariats de coopération").

Sélectionnés par les agences nationales Erasmus+ de France, Pologne et Lituanie, il s’agissait des projets suivants :

 

Projet RECTEC +  (fiche projet)

 « Reconnaissance des compétences transversales en lien avec l'employabilité et le cadre de certifications européen pour les niveaux supérieurs de qualification »

Le Mans Université a participé à l’élaboration d’un guide méthodologique contenant :

  • Un référentiel européen de compétences transversales graduées, mises en correspondance avec les critères du CEC accompagné de situations significatives d'étude et de travail
  • Des fiches descriptives pour l'utilisation du référentiel dans des contextes variés (universitaire, professionnel public et privé)
  • Des fiches d'analyse des usages du référentiel élaboré par des experts chercheurs, accompagnateurs du projet
  • Ces productions sont disponibles en français et en anglais et constituent un outil pour les acteurs de l’orientation de la formation professionnelle et de la validation des acquis

Outil utilisé sur la plateforme nationale, publique et gratuite « Diagoriente » qui aide les usagers à définir en quelques clics leurs compétences transversales.

 

Projet TIWI (fiche projet)

« Teaching ICT with Inquiry »

 Le Mans Université a pris en charge le développement et la mise en œuvre des activités d'apprentissage autour de la formation de 20 enseignants français (titulaires et stagiaires), issus du secteur de l’enseignement primaire et secondaire de Sarthe et de Mayenne, afin de les initier aux nouveaux outils pédagogiques mis en place dans le cadre du projet dans le domaine des STEM (acronyme de science, technology, engineering, and mathematics).

 

Projet ACOUCOU (fiche projet)

« Acoustic Courseware Platform »

L'objectif du projet était de créer un partenariat professionnel axé sur le développement et la promotion de l'enseignement et de la formation professionnels grâce à l'utilisation de méthodes d'enseignement modernes (plateforme numérique dédiée). Le partenariat était axé sur le développement professionnel des ingénieurs dans le domaine de l’acoustique. Il a permis de développer par la suite dans ce domaine un autre projet Erasmus+ d’Alliance de la Connaissance ASKnow.

 

Projet REALISE (fiche projet)

Réaliser le potentiel de la mobilité internationale des personnels dans l’Enseignement Supérieur

Le Mans Université, en accord avec sa politique internationale, a choisi de devenir partenaire associé du projet REALISE (2016-2019), projet coordonné par l’Université Paul-Valéry Montpellier 3.
Il a eu pour objet d’améliorer la mise en œuvre et la reconnaissance des mobilités du personnel afin d’optimiser son impact sur les individus autant que sur les institutions et a vu la réalisation de 7 réunions transnationales de travail avec les partenaires, 8 séminaires nationaux, une conférence Européenne à Bruxelles et une semaine de formation (staff training week) à Ghent. Enfin, il a permis d'élaborer conjointement avec des établissements d’enseignement supérieur de 10 pays européens différents, un guide de bonnes pratiques à mettre en œuvre pour la reconnaissance et la valorisation de ces mobilités.

Les projets de mobilité financés par les fonds Erasmus+

Le Mans Université étant titulaire d’une Charte Erasmus+, elle a reconduit chaque année une demande de subvention auprès de l’agence Erasmus+ afin de financer des mobilités d’études,de stage, d’enseignement et de formation en Europe et à l’international pour la période 2014-2020, à destination des étudiants et de tous les personnels.

2 types de financements ont été obtenus chaque année :

Mobilité de l’enseignement supérieur en Europe KA103 (dorénavant KA131)

Depuis 2014, le financement des mobilités à destination des pays membres de l’UE et associés au programme Erasmus+ a permis les mobilités sortantes de :

  • 160 mobilités à des fins d’enseignement
  • 19 mobilités à des fins formation
  • 477 mobilités à des fins d’études
  • 573 mobilités à des fins de stages

 

Mobilité internationale de crédits « MIC » KA107 ( dorénavant KA171)

Lancée en 2015, la Mobilité Internationale de Crédits a offert la possibilité d’effectuer des mobilités Erasmus+ en dehors de l’Union Européenne et des pays associés au programme.

A l’Université du Mans, la Mobilité Internationale de Crédits a ainsi permis de financer entre 2015 et 2020 environ 260 mobilités entrantes et sortantes pour des étudiants, doctorants, personnels administratifs et techniciens, enseignants, à destination et en provenance de 11 pays à travers le monde (Cameroun, Madagascar, Mongolie, Thaïlande, Russie, Maroc, Tunisie, Ukraine, Inde, États-Unis et Arménie).

Témoignage de l'expertise acquise au fil des ans, le financement obtenu en 2019 pour des mobilités réalisées avec des partenaires établis à Madagascar et en Thaïlande, a permis à l’université du Mans de recevoir la labellisation "bonne pratique". Selon des critères portant sur la pertinence, la qualité générale de mise en œuvre, l’impact et la diffusion des résultats du projet, il a été établi par l'agence Erasmus+ France que le projet présentait une mise en œuvre et des résultats de haute qualité.

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez