Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université

Master GTDL - Ressources

Master GTDL - Ressources

Ressources du Master GTDL

Calendrier

Évaluation

Contrôle continu (à distance) : tout au long de la formation

Dissertation (à Le Mans Université) : mi-mai (vous serez informé de la date en janvier)

Soutenance de mémoire

1ère session : courant juin
2ème session : courant septembre

Regroupements

Stage méthodologique (facultatif) à Le Mans Université : courant décembre

Des rendez-vous en classes virtuelles (à distance) peuvent être organisés par l’équipe pédagogique (présentation de la formation, préparation de la soutenance, et discussions) : dates variables

Le mémoire

Rédaction de la problématique : mi-décembre
Rédaction de l’état de l’Art et du plan du mémoire : avril en M1 - mars en M2
Rédaction du plan détaillé : avril
Rencontre avec le directeur de mémoire à l’université : courant mai

1ère session

Première version du mémoire : avant le 15 mai
Version définitive du mémoire : avant le 31 mai
Soutenance de mémoire (en M2) : courant juin
Délibération jury : début juillet

2ème session

Première version du mémoire : avant le 15 août
Version définitive du mémoire : avant le 31 août
Soutenance de mémoire : en septembre
Délibération jury : début octobre

Les dates sont sur le site de candidature(Onglet : Consulter les formations)
• Deux phases de sélection :
   1ère session :
   2ème session :dans la limite des places disponibles
• Le dépôt de candidatures se fera en ligne sur l’application de candidatures de l’Université à partir du mois d'avril.
• Nous vous incitons à faire acte de candidature en avril/mai, cependant une seconde session de candidature aura lieu fin août. Après ces dates, il ne sera plus possible de candidater.

Equipe pédagogique

Responsables pédagogiques 


 


François Laurent
Professeur, Le Mans Université  Responsable du parcours de master POLITER
Francois.laurent @ univ-lemans.fr (Francois.laurent @ univ-lemans.fr)

 
Mes travaux de recherche portent sur les relations entre agriculture et environnement. L’agriculture est impliquée dans des dégradations des ressources naturelles. Le développement agricole de ces dernières décennies a conduit à un accroissement sans précédent de la productivité des systèmes de production. Mais cette croissance a été faite aux dépens des ressources en eau, en sol et en biodiversité. Des acteurs du monde agricole et des gestionnaires des territoires construisent aujourd’hui de nouvelles voies de développement assurant un meilleur usage des ressources naturelles dans les systèmes de production agricole afin de produire en économisant l'eau, en réduisant les pollutions, en favorisant l'activité biologique du sol qui conditionne le cycle du carbone, l'érosion et la mobilisation de nutriments. Je travaille sur l'évaluation de l'efficience de ces alternatives à l'échelle des territoires et sur les dynamiques sociales et politiques qui les portent.

 

 
 Elodie Salin

 Responsable du parcours PANACUI et des modules/tourisme 
 Maître de conférences, Le Mans Université
 Elodie.salin @ univ-lemans.fr (Elodie.salin @ univ-lemans.fr)
 ESO Unité Mixte de Recherche 6590 du CNRS

Elodie Salin est enseignante-chercheure en géographie depuis 2006 à l'Université du Mans, rattachée au laboratoire Espaces et Sociétés (UMR ESO 6590 CNRS) et Chercheure associée à l'EIREST (Équipe interdisciplinaire de recherche sur le tourisme) de Paris 1 Panthéon-Sorbonne. Elodie Salin est co-directrice du master GTDL (Gestion des territoires et développement local, Parcours PANACUI et POLITER, de l’Université du Mans. Ses thématiques de recherche convoquent les enjeux de la patrimonialisation et de la mise en tourisme d’espaces diversifiés (des centralisés historiques aux sites du patrimoine mondial de l’UNESCO) avec des focus sur les grands sites, les paysages culturels, les routes patrimoniales ou le patrimoine culturel immatériel. Membre de ICOMOS France depuis 2016 et spécialiste de l’Amérique latine, Elodie Salin fait partie du réseau IDA (Institut des Amériques) et membre du Bureau du Conseil Scientifique du MAEE « Pôle Amérique latine » de 2012 à 2020.

 

  Moïse Tsayem-Demaze
  Professeur en géographie
  Responsable du parcours TRED
  Moise.Tsayem_Demaze @ univ-lemans.fr (Moise.Tsayem_Demaze @ univ-lemans.fr) / ESO Unité Mixte de Recherche 6590 du CNRS

Recherche :
Enseignant-chercheur membre du laboratoire ESO Le Mans, mes activités de recherche et d'enseignement portent sur les problèmes environnementaux. Après avoir travaillé pendant de nombreuses années sur la Guyane française et l'Amazonie brésilienne, mes terrains actuels sont Madagascar et l'Afrique centrale, où je m'intéresse aux politiques de lutte contre la déforestation et contre les changements climatiques. Je m’intéresse en outre aux politiques territoriales de transition énergétique en France (territoires à énergie positive, plans climat air énergie territoriaux).

 

Responsables des modules
  • Aménagement [Master 1]

Gérald Billard
Vice-Président Recherche et Professeur, Le Mans Université
gerald.billard @ univ-lemans.fr (gerald.billard @ univ-lemans.fr)
ESO Unité Mixte de Recherche 6590 du CNRS


Professeur en Aménagement de l’Espace et urbanisme, mes recherches portent globalement sur les politiques de planification territoriale et d’urbanisme durable en France (mais également aux Etats-Unis et Canada). Je m’intéresse plus particulièrement à l’élaboration des SCoTs, notamment dans une dimension de recherche action centrée sur la concertation avec les élus et les habitants (y compris sur le volet de la production de jeux sérieux). Au niveau de l’urbanisme, mes travaux se concentrent aujourd’hui sur la remobilisation du foncier et du bâti vacant dans une perspective de densification urbaine et de lutte contre l’artificialisation des sols. Cette approche est complétée par un intérêt particulier pour l’étude des liens entre densification urbaine et mobilités, notamment dans les quartiers de gare. Je développe également des travaux sur l’entre-soi résidentiel et notamment depuis quelques années, sur l’habitat participatif en Amérique du Nord.  

 

  • Aménagement [Master 2]

Mathieu Durand
Maître de conférences, Le Mans Université
Mathieu.durand @ univ-lemans.fr (Mathieu.durand @ univ-lemans.fr)
ESO Unité Mixte de Recherche 6590 du CNRS

Recherche :
Maître de conférences en Aménagement de l’espace et urbanisme, Mathieu Durand est chercheur au laboratoire ESO (UMR CNRS) et à l’IUF (Institut Universitaire de France) et co-responsable du Master « Déchets et économie circulaire ». Géographe de formation, il est spécialiste de la dimension territoriale et sociale des services urbains, au premier rang desquels ceux de gestion des déchets, dans une optique systémique de rudologie et d’économie circulaire. Ses travaux portent sur la co-production sociale et politique des services urbains, l’écologie territoriale, les inégalités environnementales, essentiellement en France, en Europe et en Amérique latine. 

 

  • Ville durable [Master 1]

Arnaud Gasnier
Professeur des Universités en aménagement de l'espace et urbanisme, enseignant-chercheur à Le Mans Université et au laboratoire ESO du CNRS depuis 1994.
Arnaud.gasnier @ univ-lemans.fr (Arnaud.gasnier @ univ-lemans.fr)ESO Unité Mixte de Recherche 6590 du CNRS

Recherche :
Ses travaux de recherche portent sur la place du commerce (politiques d'aménagement, stratégies d'entreprises, consommations) dans la fabrique de la ville et notamment de la centralité. Il anime les travaux de l'Observatoire commercial de la région mancelle (Ocrem) pour Le Mans Métropole, le Pays du Mans, les chambres consulaires et la DDT72. Il occupe aussi les fonctions de vice-doyen de l’UFR LLSH depuis septembre 2018, demeure membre du Conseil de développement et du Groupe d’actions locales Leader du syndicat mixte du Pays du Mans depuis 2014, et de la CDAC de la Sarthe depuis 2009. Enfin, élu président de la commission commerce du Comité National Français de Géographie (CNFG), il prendra ses fonctions en juin 2021.

 

  • Ville durable [Master 2]


Cyria Emelianoff
Professeur, Le Mans Université
(Christophe.Legein @ univ-lemans.fr)
cyria.emelianoff @ univ-lemans.fr (cyria.emelianoff @ univ-lemans.fr)
ESO Unité Mixte de Recherche 6590 du CNRS

 

Cyria Emelianoff est professeure en aménagement et urbanisme au sein du laboratoire ESO (Espaces Géographiques et Sociétés, UMR 6590 du CNRS), spécialisée sur les politiques locales de transition socio-écologique en Europe. Elle a travaillé sur différents aspects des politiques urbaines de développement durable, telles que les agendas 21 locaux, les plans climat territoriaux, les écoquartiers et l’urbanisme durable, et en prospective, les villes et modes de vie bas carbone. Ses recherches récentes portent sur les réseaux de villes transnationaux, les inégalités environnementales et les capabilités collectives pour la transition.

 

 

  • Agriculture [Master 1]

François Laurent (voir ci-dessus)

 

  • Agriculture [Master 2]

Frédéric Fortunel
Maître de conférences, Le Mans Université (depuis 2007)
Chercheur dans le laboratoire ESO – Le Mans (UMR CNRS 6590)
Frederic.fortunel @ univ-lemans.fr (Frederic.fortunel @ univ-lemans.fr)
ESO Unité Mixte de Recherche 6590 du CNRS

Les recherches menées s’inscrivent dans une problématique de géographie rurale, à l’interface entre les questions de productions agricoles et les enjeux identitaires en Asie (Viêt Nam, Laos, Cambodge, Chine), au Brésil et dans l'Ouest de la France. La problématique développée porte sur les implications identitaires des activités agricoles dans la perspective où les produits (hévéa, riz, café, aviculture...) contribuent non seulement à structurer le territoire (bassin de production) mais aussi à fabriquer du sens culturel et identitaire souvent par le prisme de la valorisation économique.

 

 

  • Ecotourisme, Tourisme Durable [Master 1 et 2]

Elodie Salin (voir ci-dessus)

 

Vincent Andreu-Boussut
Maître de Conférences, Le Mans Université
Responsable des parcours PANACUI et POLITER
vincent.andreu-boussut @ univ-lemans.fr (vincent.andreu-boussut @ univ-lemans.fr) / ESO Unité Mixte de Recherche 6590 du CNRS

Formé en écologie et en géographie, je travaille sur les relations entre les sociétés et leur environnement naturel sur les littoraux en France métropolitaine et outre mer, en Méditerranée (Maghreb…) et au Canada. Mes travaux de recherche s’intéressent à la construction et à la mise en œuvre des politiques de protection de la nature et de développement durable des littoraux (Gestion intégrée des Zones côtières…). Ces recherches privilégient des approches de géographie sociale de la gouvernance et l’analyse des représentations de la nature et de la circulation des savoirs naturalistes et scientifiques. 3 dimensions de ce champ de recherche m’intéressent.

  1. Les trajectoires des espaces touristiques littoraux. Le renouvellement de ces espaces interroge le rôle des patrimoines (culturel et naturel) et de nouvelles pratiques touristiques (tourisme de nature, tourisme culturel…).
  2. Les patrimonialisations de la nature. Je travaille sur les processus socio-politiques et culturels des mises en patrimoine (paysages, biodiversité…) en investiguant les tensions entre échelles locale et internationale de l’action et les modes de gouvernance patrimoniale.
  3. Les pratiques de gestion de la nature. Je privilégie l’étude des les innovations socio-écologiques dans la gestion des espaces protégés et des patrimoines hybrides nature-culture (ingénierie écologique…) en lien avec le développement des pratiques de tourisme de nature et d’écotourisme. 

 



Autres membres de l'équipe pédagogique

Encadrement des mémoires & contact cours

Sandrine  Bacconnier-Baylet
Maître de conférences, Le Mans Université
Sandrine.Bacconnier-Baylet @ univ-lemans.fr (Sandrine.Bacconnier-Baylet @ univ-lemans.fr)
ESO Unité Mixte de Recherche 6590 du CNRS

Dans la continuité d’une thèse soutenue en 2006 sur « L’agriculture dans les espaces périurbains toulousains : discours, pratiques et enjeux autour de l’activité agricole dans les politiques d’aménagement », ses travaux de recherche ont porté sur les espaces périurbains et le développement territorial.

Recrutée au Mans en 2010, Sandrine Bacconnier a participé à la réflexion et à la réalisation des grands exercices de planification que sont les Schémas de Cohérence Territoriale dans les territoires sarthois du Pays du Mans ou du Pays de la Haute Sarthe. Elle a ensuite orienté ses travaux de recherche vers les modes de vie des seniors dans les ensembles résidentiels pour personnes âgées. Plus récemment, elle a effectué une conversion thématique vers la gestion des déchets et en particulier les thèmes de la récupération et de la seconde vie des objets.

 

Anne-Laure Fortin-Tournès
Professeure au département d'anglais de Le Mans Université,
Directrice du département d'anglais,
Membre de l'équipe de recherche 3LAM : 


Spécialiste de littérature et d'art anglo-saxons, elle est l'auteure d'ouvrages et d'articles sur le roman et l'art britannique contemporain et le rapport entre texte et image. Plus récemment elle s'est intéressée aux humanités environnementales ainsi qu'à la question du genre.

 

 

Guillaume Bailly
Maître de conférences, Le Mans Université

Recherche :
Mes travaux s’inscrivent dans le champ de la géographie politique et de l’aménagement de l’espace et l’urbanisme. Ils portent sur la transition socio-écologique des territoires et la gouvernance territoriale. Je m’intéresse particulièrement aux processus de coopération qui contribuent à redessiner ou renforcer les logiques de pouvoir d’un groupe d’acteurs sur un territoire pour en identifier les répercussions sociales. Ma démarche se focalise sur une analyse systémique et diachronique des processus de gouvernance dont la dynamique pose la relativité de la pertinence territoriale. Il s’agit d’interroger la légitimité et la pluralité des discours dominants ou alternatifs, facteurs d’innovation, qui donnent sens au projet de territoire. Cette innovation d’ordre technocratique, technologique, vernaculaire, pose les questions éthiques d’un rapport des acteurs à la norme et aux territoires impactés. Nous questionnons les mutations engendrées par l’innovation identifiables à de multiples échelles (bâtiment, quartier, d’une ville, d’une intercommunalité, d’une région) en ayant recours à l’analyse spatiale et à la pratique du terrain.

 

Jean-Baptiste Bahers
Responsable des modules / aménagement
Chargé de recherche CNRS - UMR ESO - Université de Nantes/
jeanbaptiste.bahers@univ-lemans.fr


Recruté en 2018 par la CID 52 « Environnements – sociétés » du CNRS, je suis rattaché à l’UMR ESO comme chargé de recherche CNRS. J’ai soutenu un doctorat en géographie – aménagement de l’espace en CIFRE à l’Université de Toulouse à l’UMR LISST en 2012 après un diplôme d’ingénieur des systèmes environnementaux. Mes travaux de recherches portent sur les métabolismes urbains et territoriaux, c’est-à-dire le fonctionnement matériel et énergétique des territoires au travers de processus socioéconomiques dans ses dimensions spatiales. Je m’attache notamment à étudier les relations socio-matérielles entre territoires de consommation et territoires d’approvisionnement et de rejet, face aux injonctions politiques de l’économie circulaire. Depuis 2020, je suis co-rédacteur en chef de la revue FLUX.

Thèmes de recherche :
- Métabolismes urbains, territoriaux et insulaires
- Filières éco-industrielles
- Territorialisation des politiques en matière de gestion des déchets,
- Économie circulaire
- Écologie industrielle et territoriale.

 

 

Adeline Pierrat

Maitresse de conférence en géographie
Chercheuse au laboratoire ESO Le Mans CNRS UMR 6590
Chercheuse associée au laboratoire PRODIG CNRS UMR 8586 - IRD 215 adeline.pierrat@univ-lemans.fr

Mes activités de recherche portent sur la gestion des déchets et l’économie circulaire en Afrique et en France. 
Mes travaux en cours s’intéressent à la valorisation et la circularité des biodéchets et les agricultures urbaines en Afrique notamment à Madagascar (groupe de travail VALBIAU), au recyclage low tech des plastiques en milieu rural au Sénégal en lien avec l’habitat durable (projet ISIT Recityplast) ou encore aux relations entre déchets, érosion et inondations en Afrique Centrale - Cameroun, Gabon, Congo (projet ERODAK). 
Je suis également co-responsable du parcours MIDEC (Déchets et économie circulaire) du master Ville et Environnements Urbains de l’Université du Mans dans lequel nous abordons la question des déchets de manière systémique en étudiant leurs dimensions sociale, territoriale, politique, sociologique ainsi que des aspects plus techniques de la prévention, de la gestion et de la valorisation.

 

Mathieu Durand (Voir ci-dessus)

 

Vincent Andreu-Boussut (voir ci-dessus)

 

Valérie Fosse
Secrétariat du master GTDL 
Gestionnaire administrative du Master depuis 2014
Technicienne à Le Mans Université depuis 2009
mastergeo-shs@ (mastergeo-shs @ univ-lemans.fr)univ-lemans.fr (mastergeo-shs @ univ-lemans.fr)

Elle vous vient en aide tout au long de vos études, vous accompagnant dans vos démarches (stages, organisation des examens, carte d'étudiant...).

 

Autres auteurs

Ali Besnnar, Professeur, Université de Sfax (Tunisie) ; Pascal Blondeau, Ancien maître de conférences, Le Mans Université ; Jacques Chevalier, Professeur émérite ; Paul Roselé Chim, Professeur, Université des Antilles et de la Guyane ; Abdelkrim Daoud, Professeur, Université de Sfax (Tunisie) ; Nadia Dupont, Maître de conférences, Université de Rennes 2 ; Antoine Gardel, Maître de Conférences HDR, Université du Littoral Côte d’Opale ; Emmanuelle Hellier, Professeur, Université de Rennes ; Annette Lang, Docteur en urbanisme, Université d’Hanovre ; Rosa Medeiros, Professeur, Université de Porto Alegre ; Christian Peltier, Animateur du Réseau National d’Éducation au Développement Durable du Ministère de l’Alimentation, de l’Agriculture et de la Pêche ; Vannina Pomonti, Responsable stratégie et développement, AFD, Pekin (Chine) ; Aude-Nuscia Taïbi, Maître de conférences, Université d’Angers ; Michel Tchotsoua, Professeur, Université de Yaoundé (Cameroun) ; Sandrine Vaucelle, Maître de conférences, Université de Bordeaux 3.

Mémoire

Mémoire

Chaque année de master doit être orientée sur un objet de recherche appliquée. Un mémoire de recherche (pour le M1 et pour le M2) doit être réalisé sur un territoire où une politique et des actions sont étudiées au regard soit des politiques territoriales de développement durable, soit des problématiques de transition socio-écologique et de développement, soit des problématiques de gestion des ressources naturelles et des patrimoines.

Ce mémoire doit être réalisé au moyen d'enquêtes et d’observations de terrain, d'analyses de données et de documents. A ce titre, l'accueil dans une institution dans le cadre d'un stage de quelques mois dans une collectivité territoriale, un service décentralisé de l’Etat, un bureau d’études, une entreprise ou une association facilite l'accès aux informations.

Une convention de stage peut être signée entre l'université et l'institution pour formaliser le stage. En mobilisant les connaissances théoriques, conceptuelles et méthodologiques acquises au travers des cours, le mémoire montre la capacité à mener à terme un projet de recherche, qu’il soit à finalité académique/scientifique ou qu’il soit à finalité opérationnelle/professionnelle.

Pour des personnes travaillant déjà dans le champ du développement durable, de la gestion des territoires et du développement local, il est possible de faire coïncider le sujet de mémoire avec les activités professionnelles, notamment lorsqu’elles sont en lien avec des politiques territoriales, la gestion des ressources naturelles et des patrimoines, la transition énergétique, le développement.

N.B.

Aux cours donnant lieu à évaluation et obtention de crédits (ECTS) s’ajoutent des cours complémentaires optionnels, ne donnant pas lieu à évaluation. Ils sont en accès libre, quelque soit le parcours ou l’année de Master.

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez