Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université

Les formations santé en pleine mutation

Les formations santé en pleine mutation

Les formations santé en pleine mutation

Par Ouest-France Communication


Pas de faculté de médecine pour Le Mans Université. Pourtant, l’offre de formations pour travailler dans l’univers de la santé et du bien-être ne cesse de s’élargir, pour répondre aux besoins d’un secteur stratégique.

Ceux qui ambitionnent de devenir mé­decin, sage-femme, pharmacien, den­tiste ou kinésithérapeute peuvent can­didater dans les campus de Laval et du Mans, grâce au partenariat noué avec l’université d’Angers qui retransmet no­tamment les cours magistraux des par­cours PluriPass en vidéo. Des forma­tions santé qui sont en pleine transition.

L’OMS, l’Organisation mondiale de la santé, associe « bien-être physique, mental, social » et prend en compte « l’individu dans son environnement ». Une donnée intégrée par les profes­seurs et intervenants de Le Mans Université.

Nous formons les étu­diants à de nombreux métiers dans le domaine de la rééducation, du conseil, de l’industrie, des métiers de l’écono­mie, du droit et des assurances en lien avec la santé », illustre Sylvain Durand, enseignant-chercheur en Sciences et techniques des activités physiques et sportives (Staps) et vice-président for­mation et vie universitaire de Le Mans Université, depuis avril 2021. Concrète­ment la thématique santé, se glisse dans toutes les spécialités de l’université.

Dans ses IUT comme dans ses masters en STAPS, en acoustique, en sciences, en droit ou en économie, Le Mans Université forme aux métiers de la santé, en tenant compte de l’individu dans son environnement. @Jean-Charles Druais
La prise en compte de l’environnement

« Le bruit, par exemple, est re­connu comme un problème de santé publique. Parmi les facteurs de risques environnementaux en milieu urbain, le bruit est la deuxième cause de morta­lité après la pollution atmosphérique. Ce sujet est donc pris en compte dans notre master acoustique, note Sylvain Durand. L’une des mentions propo­sée forme des ingénieurs spécialisés en acoustique de la ville, de l’environ­nement et des transports ».


Dans la même logique, la Faculté des Sciences et techniques propose un master toxico­logie et éco-toxicologie, où les étudiants se penchent sur les impacts des conta­minants sur l’environnement et sur la santé des organismes.

Les secteurs des laboratoires et de l’industrie pharmaceutique regardent avec intérêt les titulaires d’une licence professionnelle de Le Mans Univer­sité spécialisée en chimie analytique, contrôle qualité et environnement ou en hygiène, sécurité, santé et l’environ­nement.

Les étudiants en génie biolo­gique de l’IUT de Laval sont aussi pri­sés. Sarah Cohen, diplômée fin 2021, a déjà décroché un CDI : « J’ai été prise dans le laboratoire d’analyse médicale où j’ai fait mon stage de fin d’études. Je suis ravie, moi qui voulais travailler en laboratoire de recherche et trouver un travail rapidement pour prendre mon indépendance. »

L’hôpital du Mans offre lui aussi des débouchés aux étudiants de Le Mans Université.

Antoine Chatrenet, 26 ans, qui réalise sa 3e année de thèse dans le laboratoire Motricités, interactions et performances (MIP), y travaille au ser­vice néphrologie dans le cadre d’une Convention industrielle de formation par la recherche (Cifre).

Au laboratoire MIP. @Ad Hoc Photographie

« Je travaille sur les fonctions neuromusculaires des patients souffrant d’une maladie rénale chronique. J’essaie de comprendre pourquoi ces malades éprouvent une fatigue musculaire plus importante que les personnes en bonne santé, à par­tir notamment d’analyses statistiques, de gestion de données… », explique le thésard, qui a choisi Le Mans Université pour la réputation de son master Activi­tés physiques adaptées et santé (APAS).


Autour de l’e-santé

Parce que les besoins des acteurs de la santé évoluent avec l’essor de la télé­médecine, de l’intelligence artificielle… Le Mans Université fait évoluer son offre de formation.

« À la rentrée prochaine, nous lançons deux masters, un de droit de la santé et un second d’économie de la santé, annonce Sylvain Durand. Le premier répond à la nécessité de former des juristes spécialisés sur la santé humaine, la e-santé et les obliga­tions de protection environnementale. Le master d’économie vise à former les étudiants aux spécificités du traite­ment des données de santé ». Les ap­plications sont aussi nombreuses que les débouchés.


L’offre pédagogique dans le domaine de la santé proposée sur les campus de Laval et du Mans est autre. Elle s’inscrit dans la logique de la réforme des études de santé, où l’on favorise les passerelles entre différentes spé­cialités via les Licences Accès santé (L-AS), pour mieux répondre aux en­jeux posés par un monde de plus en plus complexe.

 

Et la santé des étudiants ?

Le centre de santé de Le Mans Université multiplie les actions, avec l’aide des étudiants « Relais santé », pour prévenir les risques liés aux addictions et inciter chacun à devenir acteur de sa santé. Évidemment, tous sont invités à évoquer leurs problèmes avec les médecins, psychologues, infirmiers, diététicien… des campus de Laval et du Mans.

 

Découvrez notre article "La santé autrement" dédié aux formations dans le domaine de la santé.

 

Source : Ouest-France Communication
Retrouvez notre dossier complet

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez