Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université
ActualitésActualitésActualités
S'inscrireS'inscrireS'inscrire

Anne-Caroline Chany (IMMM)

Portrait de chercheur

Anne-Caroline Chany, chercheure en nouvelles méthodologies de synthèse

Anne-Caroline Chany est chargée de recherche au CNRS au sein de l’équipe Synthèse Organique de l’Institut des Molécules et Matériaux du Mans (IMMM - Unité Mixte de Recherche CNRS).

 

Anne-Caroline Chany© Stéphane Cardinale pour la Fondation L’Oréal
Domaines de recherche

Ses thématiques de recherche sont la synthèse totale de produits naturels biologiquement actifs et le développement de nouvelles méthodologies de synthèse. Le projet qu’elle va développer concerne la synthèse totale des chaxalactines et des atacamycines, produits naturels présentant des activités antibiotiques et antitumorales particulièrement intéressantes en médecine.

Parcours

Après avoir obtenu son diplôme d’ingénieur en 2008 et travaillé un an en industrie pharmaceutique en Autriche, Anne-Caroline a obtenu en 2011 son Doctorat de l’Université de Haute-Alsace. Elle travaillait alors sur la synthèse de toxines responsables d’une maladie appelée ulcère de Buruli, afin de mieux comprendre le mode d’action de ces composés.

Anne-Caroline est ensuite partie deux années en post-doctorat à l’université d’Oxford avec une bourse Marie Curie, où son projet portait sur le développement de nouvelles méthodologies de synthèse. A son retour en France en 2015, elle a rejoint l’équipe Synthèse Organique de l’IMMM en post-doctorat d’un an sur la synthèse d’analogues du Péloruside A, produit naturel ayant des propriétés antitumorales.

En septembre 2015 elle a reçu le prix L’Oréal-UNESCO pour les Femmes et la Science qui récompense chaque année 20 femmes talentueuses et audacieuses qui incarnent l'avenir de la recherche française et son rayonnement dans le monde. Après un passage d’un an à l’université de Nantes en tant qu’attachée temporaire d’enseignement et de recherche (ATER), elle a aujourd'hui rejoint les équipes du laboratoire IMMM en tant que chargée de recherche (CNRS).

Partagez : FacebookTwitterGoogle PlusLinkedInMailImprimez