• PDF

AXE 1 : POUVOIRS ET ENGAGEMENTS POLITIQUES ET RELIGIEUXpouvoirs et engagements politiques et religieux

                 1. Politisation et arts de gouverner

Le programme ANR CONFLIPOL, que nous avons mené de 2007 à 2010, nous a conduits à travailler de manière approfondie sur les processus de politisation. Il répondait, en effet, à un double questionnement. D’une part, comment les conflits ont-ils permis, sur la longue durée (XIIIe-XIXe siècle), l’émergence d’une sphère politique autonome à l’égard du religieux ? D’autre part, comment le politique, au fur et à mesure de sa construction, a-t-il apporté des solutions politiques à des problèmes qui étaient, à leur origine, d’une tout autre nature? Nos travaux, qui ont rassemblé des historiens médiévistes, modernistes et contemporanéistes ainsi que des sociologues et des politistes, ont apporté leur moisson de réponses, mais aussi de nouvelles pistes de recherche, qui portent actuellement sur les processus d’engagement, les espaces du pouvoir et les modalités de l’autorité politique.

                 2. Religions, Églises et normes

Depuis l’Antiquité, les sociétés occidentales ont puisé dans les religions leurs représentations de l’homme et du monde, conditionnant ainsi une multitude d’échanges entre les sphères du spirituel et du temporel, entre biens immatériels ou symboliques et biens matériels, échanges qui contribuent à la régulation de ces mêmes sociétés. Partant de ce constat, nous étudions en premier lieu de quelle façon les institutions ecclésiales ont participé à la régulation sociale sur la longue durée. Un deuxième chantier concerne la fabrique des normes et des dissidences religieuses et le rôle joué par cette double construction dans les processus d’affirmation des pouvoirs et des institutions. Enfin, nous analysons les différentes formes de vocations, que ce soit le fait de clercs, de moines ou de laïcs, d’individus ou de groupes.

            3. Guerres, violences et transitions politiques

Cet ensemble de recherches se structure selon trois thématiques d’histoire comparée entre aires culturelles (Europe occidentale et orientale, Afrique subsaharienne et du nord, Amérique du nord et du sud) inscrites dans la longue durée (du XVIIe siècle au temps présent). Il privilégie une histoire sociale et culturelle de la guerre dans une approche transnationale et transversale. Il s’inscrit dans le renouveau historiographique en cours autour des phénomènes de mobilisation et de démobilisation (militaire, économique, politique, sociale, culturelle, mémorielle....) des sociétés au sein de pays en situation de guerre, de transition démocratique ou de colonisation, en intégrant des questionnements contemporains : statut de « l’enfant », questions environnementales, enjeux mémoriels et identitaires. Enfin, il participe de recherches théoriques et pratiques sur les territoires et les populations en « situations coloniales », qui s’appuient sur des emboîtements d’échelles (transnationale, nationale, régionale, locale) et une approche pluridisciplinaire.

                                                                                                                                                        Retour

Contacts

Laurent BOURQUIN
Vice-Président Recherche

 

Nathalie METAIRIE

Responsable Administrative
Tél : 02 43 83 30 09

 

Magali GARDET

Secrétariat
Tél : 02 43 83 30 19

recherche @ univ-lemans.fr

Yves Auregan, directeur de recherche CNRS au Laboratoire d'Acoustique de l'Université du Maine (LAUM) a reçu une Étoile de l'Europe pour la coordination du projet FlowAirS qui vise à réduire les bruits dans les domaines du transport, du bâtiment et de la génération de puissance.

En savoir plus