• PDF

ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D’INGÉNIEURS DU MANSUne ingénieure aux penchants littéraires

Avant d’intégrer l’École nationale supérieure d’ingénieurs du Mans (Ensim), Émilie Giust est passée par plusieurs parcours. « Après mon bac S, j’ai intégré une école d’ingénieurs, l’Insa (Institut national des sciences appliquées), à Toulouse. Mais je me suis rendue compte que je ne voulais plus étudier la physique. Par contre, j’ai découvert que l’informatique me plaisait beaucoup ».Puis, par goût de la littérature et de la philosophie, Émilie Giust s’est engagée dans une classe prépa BL au lycée Alfonse-Daudet de Nîmes, pour suivre le cursus hypokhâgnes et kâgnes. « J’ai ensuite intégré l’Ensim en filière informatique, option interaction, personnes et systèmes, afin de conjuguer des
études d’ingénieur informatique et des compétences transversales en langages. Je souhaiterais devenir designer UX (User eXperience) pour créer des interfaces ». Actuellement en 5e année à l’Ensim, l'étudiante hésite à intégrer le milieu professionnel ou poursuivre en doctorat. Aux étudiants qui souhaiteraient intégrer l’Ensim, la jeune ingénieure souligne « le côté humain et très convivial de l’école ».

Consulter la fiche formation

Article extrait du magazine "Etudes Sup" réalisé par la ville du Mans - Le Mans Métropole, le Syndicat mixte d'aménagement et de promotion de la technopole de l'agglomération mancelle