Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université
S'inscrireS'inscrireS'inscrire
Rechercher

Parcours Conception et mise en oeuvre de projets culturels (sur site)

Plus d'infos

Crédits ECTS : 60

Public concerné : Formation continue | Formation initiale

A télécharger

Brochure de la LP

Présentation

Présentation

Partagée sur les sites de l’Université du Mans et du lycée Victor Hugo de Château Gontier, cette Licence Professionnelle a pour but de former en un an un/une professionnel/le de la culture capable d’assister un responsable de structure culturelle et de l’accompagner dans le pilotage de projets depuis l’idée initiale jusqu’au bilan final, voire assumer en autonomie la conception et la mise en œuvre de projets culturels sur le terrain.

Polyvalent.e, son champ de compétences pourra couvrir la programmation, la communication, la médiation, la gestion ainsi qu’une large étendue de domaines artistiques : théâtre, danse, musique, cinéma, cirque ou encore arts plastiques.

Le concepteur et gestionnaire de projets culturels peut exercer ses fonctions dans des organismes divers :

  • Collectivités territoriales (par concours ou par contrat)
  • Associations
  • Centres culturels
  • Musées
  • Cabinets d'études
  • Entreprises/auto-entreprises culturelles intervenant dans le domaine des loisirs, de la culture, des festivals...

Savoir-faire et compétences

  • Créer et monter un projet éducatif et culturel relatif au patrimoine ou à la culture : identifier les publics, analyser les besoins d’un territoire tant urbain que périurbain ou rural, rechercher l’information utile, concevoir ou participer à la conception de tout ou partie des actions envisagées
  • Mettre en œuvre sur le terrain ce projet et l’animer dans le cadre d’une équipe pluridisciplinaire, le plus souvent sous l’autorité du responsable de la structure et dans le cadre de la politique patrimoniale ou culturelle définie par l’employeur 
  • Prendre en charge un groupe de personnes dans le cadre de missions de médiation directe (animations d’ateliers pédagogiques, visites commentées sur site, etc. )
  • Promouvoir l’activité mise en place et gérer efficacement la communication autour d’elle
  • Assurer le suivi administratif et financier des activités mises en place
  • Évaluer les actions et les adapter en fonction des résultats observés
  •  Animer une équipe pluridisciplinaire et coordonner les activités
  • Analyser les données socio-économiques du territoire et identifier des axes d’intervention selon les impératifs de développement local et les présenter aux acteurs locaux

Compétences transversales

  • S’exprimer à l’oral et à l’écrit en Anglais en utilisant un vocabulaire générique et technique
  • Prendre la parole en public pour présenter un projet
  • Se servir aisément des différents registres d’expression écrite et orale de la langue française
  • Utiliser les outils numériques de référence et les règles de sécurité informatique pour acquérir, traiter, produire et diffuser de l’information ainsi que pour collaborer en interne et en externe
  • Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation
  • Développer une argumentation avec un esprit critique

Compétences professionnelles

  • S’adapter à son environnement de travail
  • Situer son rôle et sa mission au sein d'une organisation pour s'adapter et prendre des initiatives
  • Respecter les principes d’éthique, de déontologie et de responsabilité environnementale
  • Travailler en équipe autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet
  • Caractériser et valoriser son parcours, ses compétences et son projet professionnel
  • Se mettre en recul d’une situation, s’auto-évaluer et se remettre en question pour apprendre

Informations supplémentaires

Des professionnels du domaine interviennent pour 50% dans nos enseignements. Ils sont :

  • ‎Responsable de développement, ‎Label Brut - compagnie de spectacle vivant, Angers
  • Administratrice, Carré-Scène nationale, Château-Gontier
  • Chargé des publics et de l'action culturelle pour l'art contemporain, Carré-Scène nationale, Château-Gontier
  • Directeur, comédien et metteur en scène, Théâtre de l’Ephémère - Compagnie NBA spectacles, Le Mans
  • Chargée accueil public et artistes au Carré-Scène nationale-Centre d'art contemporain, Château-Gontier
  • Chargé des actions culturelles et éducation artistique et culturelle, Le 6PAR4 - Salle de Musique actuelle, Laval
  • Danseuse, chorégraphe, directrice, Compagnie de danse Marie Lenfant, Le Mans
  • Directrice adjointe, Association Atmosphères 53, association de diffusion et d’action culturelle cinématographique en Mayenne, Mayenne
  • Chargé de Programmation et animation,Atmosphère 53
  • Artiste et Directeur, Association L'Art au centre, Laval
  • Directrice du Service Culturel, Le Mans-Université

Les vacataires fonctionnaires sont :

  • Professeur d’économie-gestion en BTS
  • Professeur d’histoire-géographie en BTS

Programme

Contenu de la formation

Formation cogérée par le Département d’Histoire de l’Université du Mans et le Lycée Victor-Hugo de Château-Gontier (Mayenne). 3 temps forts :

1. Le 1er semestre a lieu à l'Université du Mans : culture générale et historique à l’Université du Mans avec cours d’histoire, histoire de l’art et de la musique, cinéma, théâtre, exploration du terrain culturel du Mans (visites lieux et structures, rencontres des acteurs culturels locaux,spectacles…), anglais appliqué au domaine culturel

2. Le 2e semestre se déroule au lycée Victor Hugo de Château-Gontier (Mayenne) : de la théorie (cours d’administration, droit, communication... ) à la pratique (ateliers, rencontres, participation concrète aux actions des structures culturelles locales, conception et mise en œuvre en autonomie d’une Semaine culturelle sur les sites du Lycée Victor-Hugo et le lycée professionnel Pierre et Marie Curie, par l’association des étudiants de la Licence professionnelle Assaut Culture)

3. Un stage de 14 à 16 semaines en milieu professionnel, suivi de la soutenance d'un rapport de stage devant un jury.

Organisation de la formation

  • 1 UE au choix parmi 2
    • Patrimoine 2 (médiéval) (3 crédits ECTS)Description : Le cours a pour but de faire découvrir les sociétés du Moyen Âge au moyen de sources iconographiques, archéologiques et/ou artistiques (architecture, arts graphiques, sculptures…). L’accent sera portée sur le Moyen Âge central et la fin du Moyen Âge, dans toute sa diversité, des prémisses gothiques au XIIe siècle jusqu’à la Renaissance au XVIe siècle. On s’intéressera à la fois aux productions et à leurs évolutions stylistiques mais aussi aux conditions économiques, mentales, religieuses, économiques et culturelles qui les ont rendues possibles et motivent la création.
    • Patrimoine 3 (moderne) (3 crédits ECTS)Description : « De l’espace vécu au patrimoine (France, des années 1500 à 1800) »  Le cours va aborder les grands traits des espaces vécus, sans souci de conservation ou de mise en valeur, et qui sont devenus depuis en grande partie un « patrimoine » : l’espace urbain, l’espace sacré, le château, l’espace rural. L’étude sera concentrée sur les bâtiments, leurs appropriations et leurs évolutions. Un temps sera consacré à la royalisation du territoire, aux XVIIe et XVIIIe siècles. Un dernier chapitre abordera la question de la conservation de ce patrimoine, avec la naissance des musées dans le courant du 18e siècle, et leur consolidation sous la Révolution.Les séances de TD proposeront des exercices : monographies de « monuments », exploration de documents, propositions de programme de médiation, de contenus de visite, examens critiques de programmes de musées, et dans la mesure du possible, d’une ou deux sorties.
  • 1 UE au choix parmi 3
    • Histoire médiévale (approfondissement) (3 crédits ECTS)Description : « Archéologie médiévale »  Le cours est une initiation à l'archéologie médiévale. Outre l'historiographie et la naissance de l'archéologie médiévale en France, un panorama général des grandes thématiques abordées par cette discipline depuis son éclosion dans les années 1970 sera effectué : archéologie funéraire, rurale, urbaine, et religieuse... L'accent sera particulièrement mis sur le haut Moyen Âge en fin de semestre.
    • Histoire moderne (approfondissement) (3 crédits ECTS)Description : HISTOIRE MODERNE (APPROFONDISSEMENT)« La France en Révolution, 1789-1799 »En 10 ans, les Français mettent fin à la monarchie absolue puis à sa forme parlementaire, avant d’expérimenter trois régimes républicains (la Convention, 1792-1795, le Directoire, 1795-1799 et le Consulat, 1799-1804), tout en transformant en profondeur les lois civiles, les conditions de la vie religieuse, l’administration du territoire, mais aussi la place de la France en Europe. Cette période a donné lieu à des positionnements historiographiques, que nous présenterons en ouverture, largement liés à des identités politiques, opposant les partisans de la Révolution aux historiens contre-révolutionnaires. Il convient ensuite de revenir sur le lien entre la Révolution et l’Ancien Régime où elle a pris racine. Nous pourrons alors suivre le fil de la Révolution, à travers une série de chapitres chronologiques : révolution de 1789, monarchie constitutionnelle, Convention et Terreur, puis le Directoire et le Consulat, en tentant de restituer à chaque fois la place de l’événement dans une évolution complexe au sein de laquelle les acteurs peinent le plus souvent à trouver un sens immédiat ou une orientation intelligible. Nous insisterons sur la place croissante de la guerre à partir de 1792, ainsi que l’impact immense de la guerre civile en Vendée et dans l’Ouest. A partir de 1794-1795, la politique intérieure tend à être neutralisée par les gouvernants – plus encore à partir de 1799 –, ceux-ci accroissant le pouvoir des élites sociales en place tout en soutenant l’effort de guerre. Nous aborderons le bilan social de cette dizaine d’années de transformations.
    • Histoire contemporaine (approfondissement) (3 crédits ECTS)Description : « Histoire culturelle de l’Europe XXe s. »A partir des années 1880, les développements technologiques directs (amélioration des procédés photographiques, apparition du phonographe et du cinématographe) ou indirects (amélioration des procédés d’impression, développement des moyens de diffusion) permettent une forme de démocratisation de l’accès à la culture, facilité également par les progrès de l’alphabétisation en Europe et renforcent les logiques de marchandisation de la culture. En dépit de l’essor des nationalismes, les échanges culturels via la littérature, le théâtre, l’opéra, les ballets, le cinéma, la peinture, les arts décoratifs, le sport etc. sont constants et la domination franco-britannique est de moins en mois prégnante tout au long de cette période, subissant une concurrence européenne puis étasunienne. Par ailleurs, cette époque coïncide également avec l’essor d’une culture populaire de plus en plus globalisée qui résiste à l’élitisme et impose de plus en plus ses normes dans tous les domaines. Cependant, la question de la modernité culturelle, déjà amplement débattue dans les dernières décennies du XIXe siècle et à la Belle Époque, devient tout à fait centrale dans l’entre-deux-guerres. En effet, de nouveaux mouvements politiques comme le communisme, le fascisme et le nazisme, s’ils donnent à la culture une place tout à fait centrale dans leurs idéologies rejettent cette culture moderne et globalisée, considérée soit comme un instrument de la domination capitaliste, soit comme l’illustration de la dégénération culturelle européenne.
  • Histoire des institutions culturelles (2 crédits ECTS)Description : Ce cours évoquera les principales institutions culturelles en France au XXe siècle en retraçant leur histoire, qui remonte parfois jusqu’à la Révolution française.Seront évoqués : les politiques culturelles de l’Etat au XXe siècle (Front populaire, Malraux, Lang) ; la décentralisation culturelle et les acteurs locaux ; les musées ; les archives et les bibliothèques ; la législation sur le patrimoine ; les institutions liées au spectacle vivant (théâtres subventionnés, grands festivals).
  • Histoire de l'art (Contemporain) (2 crédits ECTS)
  • Histoire culturelle et sociale (Musique) (2 crédits ECTS)
  • Histoire culturelle et sociale (Cinéma) (2 crédits ECTS)
  • Culture et pratique (Danse) (2 crédits ECTS)
  • Culture et pratique (Théâtre) (3 crédits ECTS)
  • Compréhension du territoire (1 crédits ECTS)
  • Méthodologie du projet (3 crédits ECTS)
  • Communication culturelle (5 crédits ECTS)
  • Conception et conduite de projets (archi lieux culturels) (2 crédits ECTS)
  • Conception et conduite de projets (cinéma et territoire) (1 crédits ECTS)
  • Conception et conduite de projets (projets en arts visuels) (1 crédits ECTS)
  • Conception et conduite de projets (musiques actuelles) (1 crédits ECTS)
  • Administration et gestion (3 crédits ECTS)
  • Pratiques numériques (3 crédits ECTS)
  • Anglais professionnel (2 crédits ECTS)
  • Projet tutoré (première partie)
  • Projet tutoré (5 crédits ECTS)
  • Projet tutoré (semaine culturelle) (2 crédits ECTS)
  • Stage (12 crédits ECTS)

Admission

Condition d'accès

Pour être accueilli.e dans les formations conduisant à la licence professionnelle, vous devez justifier :

  • soit d'un diplôme national sanctionnant deux années d'enseignement supérieur validées (DEUG, DUT, BTS, BTSA, DEUST) dans un domaine de formation compatible avec celui de la licence professionnelle
  • soit, dans les mêmes conditions, de la validation de 120 crédits ECTS dans le cadre d'un cursus de licence
  • soit, dans les mêmes conditions, d'un diplôme ou titre homologué par l'Etat au niveau III ou reconnu, au même niveau, par une réglementation nationale
  • soit d'une validation d’études, d’acquis ou d’expériences professionnelles

Le dépôt de candidatures se fera en ligne sur l’application de candidatures de l’université

Sélection sur dossiers et entretiens en mai – juin.

Si vous êtes en reprise d’études, nous vous invitons à consulter au préalable la page dédiée

Si vous êtes étudiant étranger, nous vous invitons à consulter au préalable la page dédiée

Public cible

Les personnes concernées par cette LP sont les titulaires d’un Bac + 2 minimum avec intérêt fort pour la vie culturelle au sens large et des expériences dans ce domaine (associations, bénévolat, missions intérimaires, pratiques artistiques éventuelles …). Certain.e.s étudiant.e.s intègrent la formation par le biais de la validation des acquis (VAP85-VAE2002).

 

Et après

Insertion professionnelle

Cette licence vise à former en un an un.e professionnel.le de la culture qui exercera ses fonctions dans des organismes divers :

  • Collectivités territoriales (par voie de concours ou par contrat)
  • Centres culturels
  • Associations
  • Cabinets d'études
  • Entreprises culturelles ou structures qui interviennent dans le domaine des loisirs, de la culture, des festivals.

Sur le plan des responsabilités, il/elle est le plus souvent sous l'autorité du responsable de la structure qu'il aide et qu'il assiste, mais peut ponctuellement assumer de façon autonome l'intégralité d'un projet culturel, de sa conception à la mise en œuvre.

Retrouvez la plaquette sur le devenir de nos étudiants.

Types d'emplois :

  • Chargé de l'action culturelle (relation avec les publics, médiation culturelle…)
  • Chargée de diffusion (association théâtre, musique)
  • Programmateur
  • Adjoint(e) à l'administrateur (structure culturelle)
  • Assistant(e), Collaborateur(trice) du Directeur (musée, théâtre, cinéma, salle de concert, festival...)
  • Adjoint du patrimoine (musée, bibliothèque)
  • Médiateur(trice) culturel (collectivités, structures culturelles)

Découvrez les métiers sur orientation-pour-tous.fr

Rechercher dans le Répertoire Opérationnel des Métiers et des Emplois (code ROME) -  Pôle-Emploi.fr

  • K1602 -  Gestion de patrimoine culturel
  • K2108 - Enseignement supérieur 
  • K2401 - Recherche en sciences de l'homme et de la société
  • G1102 - Promotion du tourisme local

Composante

Lieu(x) de la formation

  • Le Mans

Contact(s) administratif(s)

Département Histoire

Email : secHist-let @ univ-lemans.fr

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez