• PDF

Érika Flahault, chargée de mission égalité femmes/hommes

Maîtresse de conférences en sociologie et chercheure au sein du laboratoire Espaces et Sociétés (ESO-UMR CNRS 6590), Érika Flahault vient d’être nommée chargée de mission sur la question de l’égalité femmes/hommes.

 

Consciente de sa responsabilité sociétale pour le respect de l’égalité à tous les niveaux, l’Université du Maine a créé une mission spécifique pour se donner les moyens d'agir en matière d’égalité des sexes en s’appuyant sur la charte pour l’égalité entre les hommes et les femmes dans l’enseignement supérieur de la Conférence des Présidents d’Université (CPU).

 

 

Étudiant.e.s, personnels : tou.te.s concerné.e.s

Érika Flahault a pour mission de favoriser l’égalité des chances dans le déroulement des cursus étudiants (promouvoir la mixité dans les différentes filières d’études) et dans le déroulement des carrières professionnelles des personnels (veiller à l’égalité des chances depuis le recrutement jusqu’aux évolutions de carrière, mener des analyses des données sexuées). La mission consiste également à développer des actions de formation-sensibilisation sur les questions de l’égalité entre les femmes et les hommes auprès de l’ensemble de la communauté universitaire.

 

« J’ai à cœur de mener cette mission en concertation avec les composantes, les laboratoires, les services et les étudiant.e.s afin d’établir un plan d’action transversal. Tout le monde est concerné par la thématique et chacun.e doit pouvoir la faire sienne en agissant à son niveau. »


Prévention du harcèlement sexuel

La mise en place d’un dispositif spécifique sur la prévention et la prise en charge des situations de harcèlement sexuel est prévue : « Le tabou sur ce sujet tombe petit à petit, on voit aujourd’hui des campagnes d’information sur le harcèlement. Pour ma part, je travaille depuis 2 ans sur ce sujet avec l’Association Nationale des Études Féministes dont je suis membre. Avec le soutien de deux autres associations (le Collectif de Lutte Anti-Sexiste Contre le Harcèlement Sexuel dans l'Enseignement Supérieur et la Conférence Permanente des chargé.e.s de mission Egalité Diversité), nous avons réalisé un guide pour aider les établissements de l’enseignement supérieur à identifier le harcèlement sexuel, à comprendre leur rôle et leur responsabilité et leur fournir des pistes d’action et de prévention. Cet outil va être un appui solide pour la mise en place d’un dispositif adapté à l’Université du Maine. »


Mini-bio

Érika Flahault a soutenu sa thèse en 1996 sur le sujet « Femmes seules, trajectoires et quotidiens. Étude sur la monorésidentialité féminine ». « Depuis le début, les questions du genre et de l’égalité femmes/hommes/ sont un fil rouge dans mes travaux de recherche ». Après avoir enseigné à l’Université de Nantes, de Marne-la-Vallée, et de Paris 5 -René Descartes, elle  a rejoint l’Université du Maine en 2001 en tant que maîtresse de conférences en sociologie et a intégré le laboratoire Espaces et Sociétés (ESO) au sein duquel elle coordonne les recherches sur le genre.

Chiffres clés

10 939 étudiants sur 2 sites : Le Mans et Laval

3 150 diplômes délivrés/an

15 laboratoires de recherche

3 Facultés, 2 IUT et 1 Ecole d'ingénieurs (ENSIM)

640 enseignants et enseignants-chercheurs

265 doctorants