Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université
Covid-19 Covid-19 Covid-19
Rechercher

Les échanges internationaux : un plus dans un parcours universitaire

Les échanges internationaux : un plus dans un parcours universitaire

Les échanges internationaux : un plus dans un parcours universitaire

Par Ouest-France Communication


Avec plus de 15 % d’étudiants venus d’un peu partout dans le monde, Le Mans Université est l’une des universités françaises les plus internationales. Reconnue pour la qualité de son accueil, l’université favorise aussi les projets d’études ou de stages à l’étranger des étudiants comme la mobilité de ses personnels. Même ralentis par la pandémie, les échanges internationaux sont une richesse à préserver.

 


Le Ciel, Centre de l'international et des langues : un atour pour Le Mans Université, un lieu de rendez-vous pour les étudiants en quête d'expérience internationale. | Crédit photo MARION BILLOU

Depuis la sortie du film de Cédric Klapish, L’auberge espagnole, des générations d’étudiants rêvent de suivre une partie de leurs études à l’international, de vivre une expérience différente. La pandémie actuelle freine aujourd’hui les possibilités, mais exacerbe les envies pour demain. À Le Mans Université, c’est au Ciel, Centre de l’international et des langues, que se trouve le service des relations internationales. Celui auquel les étudiants doivent s’adresser lorsqu’ils ont un projet d’études ou de stage à l’étranger. Le service gère en effet la stratégie internationale de l’établissement, noue des partenariats avec des universités en Europe via Erasmus, comme hors Europe.

 

Reconnaissance des diplômes et aides au départ

Pour faciliter les projets d’études auprès des étudiants, qui offrent « des occasions uniques de valoriser un cursus et d’attester d’une ouverture d’esprit », selon Catherine Paineau, responsable administrative du Ciel, l’université signe des contrats d’études. Des concertations et échanges entre les enseignants des universités partenaires garantissent la conformité des formations et des modalités d’évaluation afin que les étudiants puissent valider les crédits de leur cursus dans l’université d’accueil.En parallèle, parce que ces projets sont souvent coûteux, le service peut les aider à solliciter des bourses ou des aides financières auprès d’Erasmus +, de l’État, la Région, la Ville ou l’Université. « Pour l’université, ces échanges permettent d’avoir un autre regard sur les formations. Nous favorisons aussi les projets de mobilité internationale pour les enseignants qui bénéficient ainsi d’une visibilité sur ce qui se fait ailleurs en termes de méthodes d’apprentissage, de résultats de recherche et de matériel », explique Catherine Paineau.

 

Plus de 1 500 étudiants étrangers accueillis

Mais l’international ne se joue pas à sens unique. Le Mans Université accueille entre 1 500 et 1 900 étudiants étrangers dans ses formations : soit 15 à 18 % de ses effectifs. C’est l’un des taux les plus élevés de France. « Beaucoup de ces étudiants viennent de zones où nous avons des partenariats, indique Éliane Elmaleh, vice-présidente déléguée aux Relations Internationales. Parfois aussi, nous avons des étudiants qui viennent poursuivre au Mans des formations qui sont délocalisées. En effet, nous délivrons des diplômes de l’université du Mans à Douala, au Cameroun et à Sfax, en Tunisie. Les étudiants de ces cursus peuvent ainsi intégrer nos masters en France sur sélection et poursuivre en doctorat».

 

Un bureau d’accueil pour guider

La Maison des langues (photo) est un lieu qui favorise les interactions entre les étudiants étrangers et les Français. Un point clé de l’accueil. | LE MANS UNIVERSITÉ

 

Pour faciliter l’intégration de tous ces étudiants venus de très loin, Le Mans Université met à leur disposition un bureau d’accueil spécifique. Ils y trouvent de l’aide pour effectuer leurs démarches auprès de la préfecture pour faire des demandes de renouvellement de visa, auprès des banques, pour rechercher un logement, etc.S’ils rencontrent des problèmes de santé, des soucis financiers, ils peuvent être orientés vers le Centre de santé médico-psycho-social. Par ailleurs, pour éviter l’isolement de ces étudiants très loin de leur famille, le service des relations internationales encadre des actions comme “Alter Ego”, un parrainage entre les étudiants français et internationaux qui favorisent des échanges bénéfiques à tous.

 

Favoriser les échanges entre tous les étudiants

Pour faciliter le dialogue, Le Mans Université, en collaboration avec la Maison des langues, propose de nombreux cours de français pour ces étudiants dont ce n’est pas la langue maternelle. Des formations intensives de Français Langue Étrangère sont proposées lors des campus d’accueil et d’été. Des cours du soir sont aussi prévus. « La solidarité, le partage de connaissances sont des valeurs au cœur des missions de l’université française, défend Éliane Elmaleh. Au Mans, nous sommes très attachés à ces valeurs d’universalisme, de multilinguisme, d’interculturalité. Cet engagement nous a conduits à refuser la mise en place des frais différenciés, soit la majoration des droits d’inscription, pour les étudiants extracommunautaires. Nous souhaitons accueillir un public international diversifié et pas uniquement issu des classes sociales les plus dévalorisées ».

 

Toutes ces actions ont permis à l’université du Mans d’obtenir le label “Bienvenue en France” qui récompense le bon accueil des étudiants étrangers.

 

Source : Ouest-France Communication
Retrouvez notre dossier complet

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez