Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université
CoronavirusCoronavirusCoronavirus
Rechercher

Du 19 au 21 novembre 2020

Colloque : Vivre avec les phénomènes sismiques dans la Méditerranée antique et au-delà. Mythe, histoire et archéologie de l’antiquité au moyen-âge

Colloque : Vivre avec les phénomènes sismiques dans la Méditerranée antique et au-delà.
Mythe, histoire et archéologie de l’antiquité au moyen-âge

L’espace méditerranéen est caractérisé par une forte activité sismique : dans la seule péninsule italienne, par exemple, on a pu comptabiliser quelque 900 tremblements de terre à forte intensité. Aujourd’hui, grâce à la contribution de disciplines telles que la géologie et l’archéologie, les études de paléo-sismologie et de sismologie historique permettent de reconstituer la fréquence et les conséquences des séismes du passé.

Plus rares dans ce même secteur, les éruptions volcaniques ont également laissé des traces dans les archives sédimentaires et dans les restes de certains sites archéologiques mémorables (Pompéi, Théra…).

Sans avoir les connaissances scientifiques dont nous disposons aujourd’hui, les auteurs anciens nous renseignent aussi sur ces catastrophes naturelles en fournissant des tentatives d’explication diverses, à caractère mythique et religieux ou scientifique : pour certains les responsables sont les dieux (comme le Poseidon Ennosigaios et Ennosichthon grec ou le Neptune latin) et les tremblements de terre sont des prodiges à interpréter pour changer l’avenir ; tandis qu’Aristote ou Sénèque fournissent d’autres explications, conformément aux théories de la philosophie naturelle.

 

 

Rita Soussignan, laboratoire CReAAH - Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire, UMR CNRS 6566

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez