Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université
Covid-19 Covid-19 Covid-19
Rechercher

DicoPolHis

un dictionnaire politique de l’histoire de la santé

DicoPolHisUn dictionnaire politique de l’histoire de la santé

«Urgence», «Aérobic», «Ménopause», «Associations»... Le point commun entre tous ces termes? Leur présence au sein de «Dicopolhis», un dictionnaire politique de l’histoire de la santé qui vient d’être mis en ligne par Le Mans Université. Ce site web collaboratif, une première dans les pays francophones, a vocation à devenir une référence dans le milieu des historiens de la santé.


Un projet participatif

Ce projet de dictionnaire a été mis en place par Hervé Guillemain, professeur des universités en histoire au laboratoire TEMOS (Temps, Monde, Société / UMR-CNRS 9016) et cinq étudiants du master Histoire Civilisations Patrimoine, qui constituent l’équipe de rédaction. Mais ses contributeurs sont aussi des universitaires, titulaires de doctorat ou de masters en histoire et sociologie de la santé, acteurs sociaux du champ de la santé de toute la francophonie (Genève, Ottawa, Toulouse II... pour les premiers d’entre eux). «Conçu de manière collaborative, le site s’enrichit deux à trois fois par semaine de nouvelles notices, à la manière d’un wikipédia, explique Hervé Guillemain. Ces contributions extérieures font l’objet d’un examen par l’équipe de rédaction à partir de critères définis dans notre charte de rédaction».  L’équipe lance régulièrement des appels à réaliser des notices sur les réseaux sociaux, mais il est également possible d’en proposer spontanément. Ces notices contiennent toutes du contenu inédit. Leurs sujets sont choisis à partir d’une conception large du terme « santé », incluant ses aspects physiques et psychiques et les enjeux sociaux ayant rapport au corps.


Un dictionnaire politique

Par les différents types d’entrées qu’il propose (pratiques, acteurs, concepts, institutions, événements, parties du corps), ce dictionnaire envisage de questionner l’évolution de la relation soignant/soigné en mettant notamment en évidence l’intervention croissante du citoyen dans le champ de la santé. Il a pour objectif d’interroger les enjeux sociaux du diagnostic et des pratiques thérapeutiques en insistant sur les moments clés de leurs évolutions depuis le XVIIIe siècle jusqu’à nos jours. Il est voué à développer les enjeux politiques des questions de santé publique, qu’elles impliquent le corps, les maladies, les institutions sanitaires, les architectures de santé. A cette fin, chaque entrée nominale fait l’objet d’une explicitation claire de son choix par l’auteur.


Un dictionnaire historique... en lien avec l’actualité

Ce portail en ligne est également historique. Il concentre son attention sur la période contemporaine de la mise en place des systèmes de santé modernes, c’est à dire de la fin du XVIIIe jusqu’à nos jours. Les entrées qui le composent sont d’une actualité brûlante, avec des textes éclairant des questions sociales et politiques. Ces notices seront mises en avant chaque semaine sur les réseaux sociaux dédiés au site web. On retrouvera par exemple dans les prochains jours, les notices «clitoris», «officiers de santé», «grippe espagnole», «transhumanisme»...

 
Un outil pédagogique et de référence

Il s’agit également d’un support pédagogique, puisque les étudiants en cours de formation peuvent y contribuer selon des modalités particulières.

Le projet a été construit lors d’un atelier de recherches de M2 avec mes étudiants spécialisés en histoire de la santé et du corps. J’ai aussi lancé le travail avec des Licence 2e année et 3e année dans le cadre de mes enseignements : ils doivent constituer des dossiers avec des consignes précises leur permettant in fine de réaliser une notice originale pour le dictionnaire.


Enfin, l’outil a vocation à devenir une référence. Les notices, rédigées par des spécialistes du sujet sont l’objet d’un travail d’édition destiné à produire des textes de synthèse inédits accessibles à tous et de niveau académique. S’il mobilise des supports variés et vise un objectif de vulgarisation, il s’appuie sur les méthodes de l’histoire universitaire et comporte des références de lecture justifiant son propos.

Rendez-vous sur dicopolhis.univ-lemans.fr

Partagez : FacebookTwitterLinkedInMailImprimez