Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université
ActualitésActualitésActualités
Nous recrutonsNous recrutonsNous recrutons
Rechercher

du 31 octobre au 7 décembre 2018

Campus et Centenaire

Organisateur : Ville du Mans - Laboratoire TEMOS

Lieu : Le Mans Université

Contact : Stéphane Tison

L'Université commémore le Centenaire de l'Armistice 14-18

Afin de célébrer le Centenaire de l'Armistice de la Grande Guerre, Le Mans Université s'associe à la ville du Mans pour vous proposer une programmation dédiée, avec la participation des historiens du Laboratoire Temps, Mondes, Sociétés (TEMOS - CNRS FRE 2015).

 

Du 22 novembre au 23 novembre 2018

Exposition « Les Gueules cassées de René Apallec », Maison de l’Université

 

Sélection d’œuvres du collagiste fictif René Apallec, pseudonyme adopté par l’artiste toulousain Hervé Laplace dans le cadre de sa série des « Gueules cassées » - Vernissage le jeudi 22 novembre à 13h15, dans le hall de la Maison de l'Université

Consulter le site René Appalec, chirurgien plasticien sur le papier

Cette exposition est le fruit de la mobilisation des étudiants de la Licence professionnelle Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel, parcours Conception et mise en œuvre de projets culturels.

 

Jeudi 22 novembre 2018, à Eve-Scène Universitaire

  • 14h15 : RPG14 ou le jeune homme et la machine à tuer / Théâtre (complet)
    Suivi d'un débat avec les étudiants et élèves et les auteurs de la pièce
    Voir le teaser du spectacle

  • 16h15 : Les artistes contemporains et la Grande Guerre, rencontre-débat avec :

    • Stéphane Tison, maître de conférences en Histoire contemporaine, Le Mans Université

    • Renaud Bouchet, maître de conférences en Histoire de l’Art contemporain

    • Alexandra Chauchereau, peintre

    • Jacques Grison, photogaphe

    • Présentation du travail de François Mayu, peintre et sculpteur

Consulter l'actualité détaillée

 

  • 18h00 : Conférence en partenariat avec la Société historique et archéologique du Maine et l’Association des Étudiants en Histoire
    CONFÉRENCE REPORTÉE AU JEUDI 24 JANVIER 2019 - 18h - SALLE PIERRE BELON (Bibliothèque Universitaire du Mans)

Mercredi 28 novembre 2018, Eve-Scène Universitaire

  • 14h00 - 16h00 : Documentaire – discussion
    Animé par Benoît Musset, maître de conférences en Histoire moderne, Le Mans Université

Laura Froidefond présentera le documentaire « Les chiens du diable », qu’elle a co-réalisé avec Antoine Favre et qui a été produit par France Télévisions en 2018.

Il retrace la passion et l’action de Gilles Lagin, passeur de mémoire qui parcourt inlassablement le champ de bataille du bois Belleau dans l’Aisne, là où les Marines américains ont repoussé les Allemands en juin 1918. Recherchant le moindre fragment de vie des soldats y ayant combattu, il accueille les familles américaines à la recherche de la mémoire de leurs ancêtres.

Consulter l'actualité dédiée

 

Jeudi 24 janvier 2019, salle Pierre Belon (Bibliothèque Universitaire)

  • 18h00 : Conférence en partenariat avec la Société historique et archéologique du Maine et l’Association des Étudiants en Histoire

    Henri Delagenière et la greffe ostéopériostique : réparer des visages entre 1914 et 1918
    Sophie Delaporte (Maître de conférences HDR en Histoire contemporaine, Université de Picardie) spécialiste des Gueules cassées, évoquera avec le Docteur Delagenière, médecin du Mans, le rôle dans la chirurgie réparatrice.

Ouvert à tous dans la limite des places disponibles

 

Du 8 novembre 2018 au 24 février 2019, Musée de l'Ardenne (Charleville-Mézières) 

  • Exposition : Finir la guerre, 1918-1933

L’histoire de la Première Guerre mondiale prend des résonances et des échos tout à fait singuliers dans le département des Ardennes, seul département occupé de 1914 à 1918, dont le chef-lieu était devenu la capitale allemande de la France. C'est à Charleville que résidèrent en effet Guillaume II et le Kronprinz de 1914 à 1916.  Le département est progressivement libéré au cours de l'automne 1918, et les derniers combats visent à franchir la Meuse à Mézières, Charleville, Vrigne-Meuse et Sedan du 9 au 11 novembre 1918.  Finir la guerre, voilà bien ce qu’il faut accomplir lorsque le clairon du cessez-le-feu retentit à Vrigne-Meuse, le 11 novembre 1918 à 11h00. Et ce sera l’affaire d’hommes et de femmes  dont le destin sera à jamais marqué par le premier conflit mondial. Comment se reconstruire et reconstruire ? Comment transmettre la mémoire ? Comment transcender ce conflit par la création artistique ? Voici les thématiques présentées au sein du parcours de l’exposition qui s’accompagne de nombreux documents cinématographiques et de nombreux souvenirs intimes et émouvants de ceux qui ont œuvré pour reconstruire une société meurtrie. Son propos n'est pas de mettre en perspective des objets ou documents iconographiques mais bien d'exposer, de raconter des destins, des histoires qui ont fait l'Histoire.

Elle a été conçue par le comité scientifique présidé par Stéphane Tison (Le Mans Université), Carole Marquet-Morelle, directrice du Musée de l'Ardenne et son équipe, en association étroite avec les descendants des acteurs de la dernière offensive, Charles de Menditte, Augustin Trébuchon.

 

Pour aller plus loin :

Documentaire "14 18 - les traces cachées de la Grande Guerre", avec Stéphane Tison, maître de conférences en Histoire contemporaine, Le Mans Université (Laboratoire TEMOS - CNRS FRE 2015)


Article, par Stéphane Tison "Traumatisme de guerre et commémorations. Comment champenois et sarthois sont-ils sortis de la guerre ? (1870-1940) ", Guerres mondiales et conflits contemporains, 2004/4 (n° 216), p. 5-29

Ouvrage "En guerre, pour la paix : correspondance de Paul d'Estournelles de Constant et Nicholas Murray Butler (1914-1929)"
Voir la présentation de l'ouvrage en vidéo, par Stéphane Tison

Partagez : FacebookTwitterGoogle PlusLinkedInMailImprimez