Besoin d'une information ?

RECHERCHEZ LE CONTENU QUI VOUS INTÉRESSE :
Logo Le Mans UniversitéLogo Le Mans Université
ActualitésActualitésActualités
Nous recrutonsNous recrutonsNous recrutons
Rechercher

22 novembre 2018

Le Campus commémore le Centenaire de l'Armistice 14-18

Organisateur : Ville du Mans - Laboratoire TEMOS

Lieu : EVE - Scène Universitaire

Contact : Stéphane Tison

Théâtre, rencontre-débat : l'Université commémore le Centenaire de l'Armistice 14-18

Programme complet

Afin de célébrer le Centenaire de l'Armistice de la Grande Guerre, Le Mans Université s'associe à la ville du Mans pour vous proposer une programmation dédiée, avec la participation des historiens duLaboratoire Temps, Mondes, Sociétés (TEMOS - CNRS FRE 2015).

 

Programme détaillé

 

13h15 : vernissage de l’exposition « Les Gueules cassées de René Apallec », Maison de l’Université

Consulter le site René Appalec, chirurgien plasticien sur le papier

Cette exposition est le fruit de la mobilisation des étudiants de la Licence professionnelle Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel, parcours Conception et mise en œuvre de projets culturels.


14h00
: RPG14 ou le jeune homme et la machine à tuer / Théâtre (complet)
Introduction, Stéphane Tison, Maître de conférences en Histoire contemporaine, Le Mans Université
Pièce suivie d'un débat avec les étudiants et élèves et les auteurs de la pièce.
A Eve-Scène Universitaire.


16h15 :
rencontre-débat Les artistes contemporains et la Grande Guerre, avec :
  • Stéphane Tison, maître de conférences en Histoire contemporaine
  • Renaud Bouchet, maître de conférences en Histoire de l’Art contemporain
  • Alexandra Chauchereau, peintre
  • Jacques Grison, photographe
  • Présentation du travail de François Mayu, peintre et sculpteur

Si elle a généré une multitude d’œuvres d’art produites tout au long de sa phase active, la Grande Guerre apparaît aussi comme une source fécondante de la production artistique de l’après-guerre plus ou moins immédiate, comme d’une production plus récente inscrite dans le champ de la modernité et de la postmodernité.

La présente table ronde, qui fera dialoguer la peintre Alexandra Chauchereau (qui exposera ses toiles inspirées des carnets de guerre de son grand-père à l’Hôtel de Ville et au Parc Monod du 2 au 13 novembre puis du 16 au 29 novembre 2018) et le collagiste Hervé Laplace (dont les Gueules cassées seront montrées parallèlement à la Maison de l’Université du Mans 22 novembre au 7 décembre 2018), invitera le spectateur à réfléchir à la place ou au rôle de la Grande Guerre dans le processus de création artistique. Il s’agira ainsi d’appréhender la guerre au regard de sa dimension inspirationnelle en s’intéressant au plasticien confronté au besoin ou au désir de commémorer, témoigner, transmettre, dénoncer ou encore esthétiser.

Animée par Renaud Bouchet, Maitre de conférences en Histoire de l’art à Le Mans-Université et des étudiants du parcours Conception et mise en œuvre de projets culturelle de la Licence professionnelle « Protection et valorisation du patrimoine historique et culturel », cette rencontre sera enrichie par la lecture d’un échange écrit entre l’enseignant et l’artiste François Mayu qui, depuis le début des années 2000, parcourt l’ancien théâtre d’opération du Chemin des Dames à la recherche des matériaux nourriciers de ses œuvres constituées notamment de fragments d’obus.

Ouvert à tous dans la limite des places disponibles.

 

18h00 : conférence en partenariat avec la Société historique et archéologique du Maine et l’Association des Etudiants en Histoire

CONFÉRENCE REPORTÉE AU JEUDI 24 JANVIER 2019 - 18h - SALLE PIERRE BELON (Bibliothèque Universitaire du Mans)

Partagez : FacebookTwitterGoogle PlusLinkedInMailImprimez